Le Renault Captur dans les habits du Mitsubishi ASX

Le Renault Captur dans les habits du Mitsubishi ASX

Le SUV ASX arrive dans les concessions en France en mars 2023.

© Mitsubishi

Mitsubishi signe son grand retour en Europe et dans l’Hexagone avec un nouveau modèle positionné sur le segment B-SUV. Sous les habits de l’ASX, se cache en fait le Renault Captur. Grâce à ce best-seller produit par l’Alliance, le constructeur japonais devrait rapidement se relancer en Europe. 

À l’occasion d’une présentation européenne dans le sud de l’Espagne, Mitsubishi Europe aborde la première étape de sa relance. En s'appuyant sur une équipe renouvelée, la marque japonaise n’a plus aucune intention de quitter le Vieux Continent.

« Ce modèle est très important pour nous en Europe, a confirmé Frank Krol, nouveau CEO de Mitsubishi Motors Europe. En 2026, 80 % des modèles seront produits sur une plateforme commune de l’Alliance. D’ici à 2030, nous aurons 35 modèles full électriques au niveau de l’Alliance, dont six pour la marque Mitsubishi ». Et d'ajouter : « Les SUV sont notre spécialité depuis des décennies, leur polyvalence leur permet de répondre à tous les besoins des clients. L’ASX nouvelle génération s’appuie non seulement sur l’histoire de la marque, mais également sur le succès de son prédécesseur, en proposant de nombreuses innovations regroupées dans un SUV compact. Il bénéficie d’une gamme complète de motorisations, comprenant notamment une technologie hybride évoluée, de hauts niveaux d’équipements ainsi que les tout derniers systèmes d’info-divertissement et d’aide à la conduite, sans oublier la garantie constructeur cinq ans de Mitsubishi Motors. »

L’ASX puis la Colt, le clone de la Clio

Après l’ASX, Mitsubishi Europe enchaînera rapidement en 2023 avec un nouveau modèle de la Colt, le clone de la Renault Clio. Avec la Space Star et l’Eclipse Cross PHEV, la marque disposera ainsi de quatre modèles. Le retour de l’Outlander hybride rechargeable n’est pas envisagé. C’est « non » au niveau de Mitsubishi Europe même si la question pourrait être de nouveau posée lors de l’annonce de la prochaine répartition de l’Alliance entre Renault, Nissan et Mitsubishi justement.

Un Captur dans les habits de l’ASX

La commercialisation du modèle ASX était, en effet, très attendue par le constructeur japonais en France et en Europe. Avec l'ASX, Mitsubishi Motors entre dans le cœur du segment des SUV à forts volumes. Après les annonces malheureuses de retrait du marché européen au début de la crise sanitaire en 2020, la marque entame un nouveau chapitre avec ce modèle.

Ce modèle, cousin du Captur, devrait permettre au constructeur de relancer ses volumes sur un segment B qui reste stratégique en France. Le segment B-SUV représente 281 000 voitures en 2022 et la motorisation hybride représente plus de la moitié des énergies de ce dernier. Produit dans l’usine Renault de Valladolid, en Espagne, il convient de préciser que le Mitsubishi ASX est basé sur la plateforme CMF-B de l’Alliance Renault-Nissan-Mitsubishi, et qu'il bénéficie des synergies de l’Alliance en termes de motorisations, notamment hybride rechargeable (PHEV), hybride (HEV) et micro-hybride, de systèmes de sécurité évolués, sans oublier les équipements numériques et d’info-divertissement.

Dans les concessions en mars prochain

Le SUV ASX rejoint la gamme européenne de Mitsubishi Motors, aux côtés de la Space Star et du SUV Eclipse Cross PHEV. Ce nouveau modèle, qui arrivera en concessions à partir du mois de mars, sera rejoint par la nouvelle Colt à l’automne. Deux nouveaux modèles qui feront de 2023 une année clé pour la marque.

Tout du Captur en définitive

Même s'il reste baptisé ASX, ce nouveau modèle est bien un SUV Captur. Le design « Dynamic Shield » de la face avant de l’ASX nouvelle génération intègre le logo emblématique aux trois diamants et traduit le caractère fort et dynamique du véhicule. Cette philosophie de design se poursuit sur les côtés et à l’arrière avec le nouveau monogramme ASX et un lettrage Mitsubishi s’étirant sur toute la largeur du hayon.

À l’intérieur, l’ASX intègre Apple CarPlay et Android Auto, le système multimédia connecté (SDA) avec écran de 7” au format paysage ou de 9,3” au format portrait, les compteurs numériques avec écran couleur et le système audio premium Bose sur les versions haut de gamme.

Au niveau des Adas, on retrouve les équipements d’aide à la conduite présents sur le Captur comme, par exemple, le système de réduction de vitesse avant collision avec détection des piétons, l’alerte de distance de sécurité, l’alerte de franchissement involontaire de ligne, l’aide au maintien dans la voie, la reconnaissance des panneaux de signalisation, le régulateur de vitesse, des radars de stationnement et une caméra de recul.

Des motorisations hybrides et hybrides rechargeables

L’ASX nouvelle génération propose une large gamme de motorisations électrifiées. On retrouve notamment le moteur 1,0 litre MPI-T d’entrée de gamme, un innovant bloc essence 3 cylindres turbocompressé de 1,0 litre, couplé à une boîte manuelle à six rapports. Le moteur 1,3 litre DI-T associe, lui, un bloc turbocompressé à injection directe de 1,3 litre et un système micro-hybride  intègrant un alterno-démarreur à courroie combiné à une batterie lithium-ion de 12 V.

Cet ASX, en version Captur, sera le premier modèle de Mitsubishi Motors en Europe équipé d’une motorisation hybride (HEV), laquelle combine un moteur essence 1,6 litre, deux moteurs électriques et une boîte automatique multimode. L’électrification ne s’arrête pas là : on retrouve aussi une version hybride rechargeable (PHEV). Son système – associant un moteur essence 1,6 litre, deux moteurs électriques et une batterie de 10,5 kWh – est une exclusivité de l’Alliance dans le segment B-SUV.

Prudence au sujet des volumes en Europe et en France

En année pleine, dans un contexte de crise des semi-conducteurs, Mitsubishi Europe espère commercialiser 40 000 unités de ce nouveau modèle. En France, même prudence pour l’instant avec 2 800 unités pour attaquer le marché français à partir de mars prochain. Des volumes supplémentaires pourraient être envisagés pour couvrir les 130 points de vente de l'Hexagone, en fonction de l'accueil de ce nouveau modèle chez les investisseurs. Même si les tarifs ne sont pas encore officiels, la gamme ASX nouvelle génération devrait démarrer à 24 990 euros.

Nous vous recommandons

« Cupra n’a pas d’histoire, donc une immense liberté », lance Jorge Diez

« Cupra n’a pas d’histoire, donc une immense liberté », lance Jorge Diez

Référence des studios de style du groupe Volkswagen depuis plusieurs années, le galicien Jorge Diez, qui dirige aujourd’hui le design de Cupra, a répondu à nos questions dans le centre de Martorell. Devant la version définitive du...

31/03/2023 | DesignSeat
10 millions d’exemplaires vendus ! Avec la Yaris, Toyota bat tous les records

10 millions d’exemplaires vendus ! Avec la Yaris, Toyota bat tous les records

Nouveaux constructeurs automobiles : dur dur de disrupter

Nouveaux constructeurs automobiles : dur dur de disrupter

Volkswagen croit toujours aux monospaces et relance le Touran

Volkswagen croit toujours aux monospaces et relance le Touran

Plus d'articles