Le réseau Mitsubishi défend le professionnalisme de Jean-Claude Debard

Eloïse LE GOFF-BERNIS

Sujets relatifs :

Le réseau Mitsubishi défend le professionnalisme de Jean-Claude Debard

Le réseau Mitsubishi défend le professionnalisme de Jean-Claude Debard

Profondément touchés par le départ soudain de Jean-Claude Debard, président d’Emil Frey France et, à ce titre, de Mitsubishi Motors Automobiles France SAS depuis la reprise de l’importation et de la distribution de la marque par le groupe en juin 2011, les concessionnaires français de Mitsubishi apportent, par la voix de leur président de groupement Jean-Marie Erramuzpe, leur soutien à leur ancien chef de file.

« En dehors de toute polémique politicienne, nous tenons à le soutenir dans sa difficile décision. Le temps qu’il aura passé à la tête de Mitsubishi France nous laissera l’image d’un grand professionnel », explique le représentant des distributeurs, qui ajoute : « sa patte a redonné l’élan nécessaire à la visibilité de la marque en France. Le réseau perd un président de marque de qualité qui a toujours défendu ses clients. En les défendant, il défendait aussi le monde automobile. Nous lui rendons hommage pour ses actions ».

Hommage

Sous sa coupe, le réseau est passé de 79 à 136 distributeurs qui ont vendu 4 386 VN l’an dernier, en croissance de 24,8 % par rapport à 2010. Ils ont néanmoins subi la crise en ne totalisant que 2 426 immatriculations depuis janvier (- 26 % à fin septembre). Une convention de réseau les avait réunis le 18 juillet dernier au Paris International Golf Club dans le Val d’Oise autour d’un Jean-Claude Debard très motivé.

Le président d’Emil Frey France avait placé la manifestation sous le signe du travail en équipe, utilisant la métaphore du banc de poisson. Son objectif consistait alors à fédérer ses troupes pour aborder en rang serré le second semestre d’une année automobile particulièrement ardue et à leur faire découvrir le nouvel Outlander. C’est lors de l’essai du modèle à la presse, trois mois plus tard, que, contre toute attente, c’est le chef de file qui est sorti du banc. Sans s’immiscer dans le débat politique ou juger des propos qu’il n’a pas entendus, le réseau tenait absolument à souligner le professionnalisme de son ancien président.

PHOTO : Convention de réseau du 18 juillet 2012.

Nous vous recommandons

La Toyota Yaris reste la voiture la plus produite en France

La Toyota Yaris reste la voiture la plus produite en France

La Toyota Yaris conserve son titre de voiture la plus produite en France. Le résultat d’une stratégie à long terme du constructeur japonais, qui a de quoi faire réfléchir de nombreux autres acteurs.Toyota vient de communiquer le...

Michel Maggi renouvelé à la tête du GNCO

Michel Maggi renouvelé à la tête du GNCO

Volkswagen France : « Il y a une très forte demande en BtoB pour nos modèles électrifiés », se félicite Gerrit Heimberg

Entretien

Volkswagen France : « Il y a une très forte demande en BtoB pour nos modèles électrifiés », se félicite Gerrit Heimberg

Michelin et les start-up Part 1 : Carbios accélère sur le recyclage des plastiques

Michelin et les start-up Part 1 : Carbios accélère sur le recyclage des plastiques

Plus d'articles