Le réseau Renault recrute 1 000 personnes en 2015

Frédéric MARTY

Sujets relatifs :

Le réseau Renault recrute 1 000 personnes en 2015

Le réseau Renault recrute 1 000 personnes en 2015

Renault prend en main le recrutement de son réseau avec le lancement d’une opération baptisée « le réseau Renault recrute ». Ce programme comprend un plan de communication national pour répondre aux besoins du réseau privé et de la filiale Renault Retail Group (RRG). Les postes proposés concernent principalement les conseillers commerciaux et les conseillers service. Cependant, les autres métiers sont également ouverts au recrutement, notamment en après-vente pour les mécaniciens, les carrossiers, les magasiniers et les chefs d’atelier. La direction commerciale France de Renault souhaite centraliser toutes les candidatures sur le nouveau site internet www.ecole-de-vente.renault.fr. À partir de ce point de collecte, un processus de diffusion et de suivi des candidatures auprès du réseau est mis en place. Les profils recherchés se concentrent autour de Bac + 2. Cette campagne de recrutement est déployée en raison du développement de la gamme Renault. En France, le réseau Renault dans son ensemble emploie actuellement 55 000 personnes dans 275 concessions et 49 établissements RRG.

Nous vous recommandons

Renault récolte les fruits de sa stratégie orientée vers les particuliers

Renault récolte les fruits de sa stratégie orientée vers les particuliers

Au bilan du premier semestre 2022 et du mois de juin, la marque profite de sa stratégie orientée vers le retail. Avec un gain de 4,1 points de parts de marché sur ce canal, Renault engrange de bons résultats malgré la crise et voit...

01/07/2022 | groupe RenaultDacia
Francis Bartholomé réélu à la tête de Mobilians

Francis Bartholomé réélu à la tête de Mobilians

Dernières inscriptions à la soirée des Masters Auto Infos du 5 juillet 2022

Dernières inscriptions à la soirée des Masters Auto Infos du 5 juillet 2022

Le marché automobile français s'enfonce dans la crise

Le marché automobile français s'enfonce dans la crise

Plus d'articles