Événement

« Le salon automobile de Lyon est un salon du "faire ensemble" », rappelle Anne-Marie Baezner (GL Events)

« Le salon automobile de Lyon est un salon du

Une place des véhicules zéro émission accueille les visiteurs de l'édition 2022 du salon automobile de Lyon, porté par GL Events.

© Antonin Moriscot / L'Automobile & L'Entreprise

Le coup d'envoi du salon automobile de Lyon, qui se déroule sur cinq jours, a été officiellement donné le jeudi 7 avril. Entretien avec Anne-Marie Baezner, la directrice de l'événement.  

L’Automobile & L’Entreprise / Auto Infos : L'inauguration de cette nouvelle édition du salon automobile de Lyon vient d'avoir lieu. Dans quel état d'esprit vos équipes et vous-mêmes êtes-vous ? Soulagés ?

Anne-Marie Baezner : Ce n'est pas un soulagement, c'est une satisfaction et vraiment du plaisir. Cette édition 2022 du salon automobile de Lyon est particulière puisqu'elle est placée sous le signe des retrouvailles. C'est important de reprendre, peu à peu, une vie plus « normale » après la crise Covid traversée ces deux dernières années. Ce rendez-vous tombe également à un très moment puisqu'il s'agit du premier salon européen du calendrier automobile. Nous bénéficions d'un alignement de planètes et cela ne sera pas toujours le cas, alors on en profite.

L’Automobile & L’Entreprise / Auto Infos : D’Audi à Volvo en passant par Tesla, Aiways ou en encore Mitsubishi, tous les constructeurs automobiles ont répondu présent à votre invitation et ils ne sont pas venus les mains vides. De nombreuses nouveautés sont présentées au public. En quoi est-ce important de montrer autre chose que ce que l’on trouve dans les showrooms ? 

Anne-Marie Baezner : Beaucoup de personnes – dont des exposants – ont été étonnées de voir que l’ensemble des marques a fait le déplacement à Lyon, avec une flotte fournie. Depuis le renouveau du salon opéré en 2015, nous sommes installés au cœur des années impaires. Contrairement, par exemple au Mondial de l’Automobile qui se tient historiquement en années paires. Il y a donc une forte actualité qui permet au Salon de Lyon d’être un salon d’avant-premières, de nouveautés et de concept-cars. Très souvent, ces nouveautés ont déjà été présentées à la presse. Mais, les utilisateurs, les clients, c’est bien le grand public et je crois que de leur part, il y a une véritable impatience à découvrir de nouveaux modèles. Ce salon est aussi une fête de l’automobile avec un univers sport auto, mobilité et occasions depuis cette année.

L’Automobile & L’Entreprise / Auto Infos : Vous citiez la grand’messe française de l’automobile qu’est le Mondial de Paris. En quoi vous différenciez-vous du rendez-vous parisien ou d’autres événements beaucoup plus locaux ?

Anne-Marie Baezner : À Lyon, le salon existe en « co-partage » entre les constructeurs et les distributeurs. À la différence du Mondial de l’Automobile, du Salon de Genève ou encore du Salon de de Pékin. On a conçu un salon avec un retour sur investissement positif pour les exposants : la durée est plus compacte (cinq jours), les stands sont uniformes mais de qualité. Outre le fait que l’investissement est moins élevé que dans les salons traditionnels, cela met toutes les marques sur un pied d’égalité. Les vedettes, ce sont les voitures que l’on vient voir, toucher, et non les stands.

L’Automobile & L’Entreprise / Auto Infos : Cette année, outre la présentation des nouveautés sur les stands des marques, un hall entier est dédié à l'univers du véhicule d'occasion. Pourquoi ?

Anne-Marie Baezner : Notre salon automobile est en prise directe avec son marché et l’écoute. Le véhicule d'occasion est l'une des tendances du moment. Le marché du VO ne cesse de progresser en ce moment, en raison de la faible disponibilité des stocks de véhicules neufs et de l'allongement des délais de livraison chez tous les constructeurs. Il y a également un regain d'intérêt des clients pour les véhicules d'occasion car la qualité des modèles proposés a progressé et de gros efforts ont été faits par l'ensemble des distributeurs pour mieux sélectionner ces véhicules dits de « seconde main ». D'ailleurs, on parle de plus en plus de véhicules reconditionnés, remis à neufs, et non « d’occase » comme avant. Enfin, en matière de financement, les banques suivent aussi la tendance en proposant des produits plus complets, plus adaptés aux besoins des clients que les simples crédits classiques.

L’Automobile & L’Entreprise / Auto Infos : Comment se dessine, selon vous, l'avenir de l'automobile ?

Anne-Marie Baezner : L'avenir de l'automobile passe par davantage de complémentarité entre les différents types de mobilité. Je viens dans un parking relais garer ma voiture puis je prends le tramway, le bus ou un vélo ou une trottinette par exemple. Dans les grandes agglomérations - exception faite de Paris -, la voiture aura toujours sa place. À condition qu'elle devienne plus « verte ». L'automobile, c'est la liberté !

L’Automobile & L’Entreprise / Auto Infos : Y-a-t-il encore un avenir pour ces grands rendez-vous avec le public que sont les salons automobiles ?

Anne-Marie Baezner : Oui, il y a un avenir pour les salons ! D’une manière générale, la crise Covid a révélé que rien ne remplacera jamais le présentiel dont rien ne peut remplacer les salons. Concernant plus particulièrement les salons automobiles, pour continuer à susciter l'intérêt du public, il faut savoir se réinventer. Nous l’avons fait ici, à Lyon, en 2015. Chez GL Events, nous avons fait le pari de développer des salons de proximité. Nous développons donc aussi les salons de l’automobile de Toulouse et Roanne – portés par les concessionnaires locaux –  et nous avons en projet le développement d'évènements à Saint-Étienne, à Strasbourg et à Reims.

Nous vous recommandons

Nissan ouvre les commandes de Juke Hybrid à partir de 31 450 euros

Nissan ouvre les commandes de Juke Hybrid à partir de 31 450 euros

Nissan ouvre les commandes de son Juke Hybrid le 1er juin sur le marché français. Les tarifs débutent à 31 450 euros et vont jusqu’à 34 700 euros pour la Première Edition.Nissan s’apprête à ouvrir les commandes de son Juke Hybrid...

Florian Huettl est le nouveau CEO d’Opel

Florian Huettl est le nouveau CEO d’Opel

Essai - Audi A8 : grand huit !

Essai - Audi A8 : grand huit !

Lancia cible six pays d’Europe et 50 % de ventes en ligne

Lancia cible six pays d’Europe et 50 % de ventes en ligne

Plus d'articles