Le Salon automobile de Lyon mise sur le véhicule d'occasion

Christophe CARIGNANO
Le Salon automobile de Lyon mise sur le véhicule d'occasion

Le Salon automobile de Lyon se positionne sur le véhicule d'occasion en avril 2022.

Bloqué par la crise sanitaire Covid, le Salon automobile de Lyon tente un retour le 7 avril 2022. Salon atypique puisqu'il réunit les constructeurs et les groupes de distribution, l'évènement veut profiter de la tendance actuelle du marché en renforçant son exposition de véhicules d'occasion. Reste à savoir si le grand public répondra présent après deux années de blocage et de digitalisation des offres en véhicules d'occasion. 

Face aux grands salons automobiles grand public, le Salon automobile de Lyon a toujours cultivé sa différence avec une approche à taille humaine du 50 000 m2 tout en réunissant à la fois les distributeurs automobiles et les constructeurs dans un même espace avec des stands dont le seul objectif était la présentation simplifiée des véhicules. Après deux années de confinement et de crise sanitaire, il fait son grand retour le 7 avril 2022.

Pour rappel, en 2019, lors de la précédente édition, l'événement avait réuni l'ensemble des constructeurs automobiles « représentatifs du marché français »et vu défiler plus de 62 000 visiteurs. Quelque 300 véhicules étaient proposés à l'essais permettant de réaliser 1 805 ventes sur toute la durée du rendez-vous lyonnais.

Premières retrouvailles après la crise Covid

« Le monde automobile attend de se retrouver. Après les décalages et annulations dus à la crise il y une vraie impatience", explique Anne-Marie Baezner Directrice du Salon à deux mois de l’évènement. "L’édition 2022 aura forcément une saveur spéciale. Nous sommes à Lyon et la recette lyonnaise du Salon de l’Auto, conviviale et familiale, a fait ses preuves. Elle plaît aux exposants, aux marques automobiles, aux visiteurs. Nous aurons le plaisir d’organiser à Lyon le premier grand Salon Automobile en Europe en 2022 ».

Face à un marché du véhicule neuf en recul depuis huit mois en raison de la crise des semi-conducteurs, le Salon de Lyon mise sur le véhicule d'occasion qui ne cesse de progresser depuis deux ans et se présente désormais comme une activité très rentable pour les groupes de distribution automobile.

Le véhicule d'occasion : un positionnement nécessaire

Un positionnement que confirme Anne-Marie Baezner : "Avec la pénurie des semi-conducteurs, beaucoup de voitures neuves nécessitent un délai important pour leur livraison. Par ailleurs, l’évolution des tendances de consommation poussent les consommateurs à se tourner vers l’occasion. Sur les 50 000 m2 du Salon 2022, nous aurons donc 10 000 m2 consacrés au véhicule de seconde main". Et d'ajouter : "Il est important pour nous de développer la complémentarité des solutions de mobilité. Ainsi les services liés aux déplacements au sens large seront également représentés, comme les bornes de recharge pour le véhicule électrique, le vélo et la trottinette électriques, etc. »

Nous vous recommandons

Marché France : quels sont les véhicules utilitaires légers (VUL) les plus prisés depuis le début de l'année ?

Etude

Marché France : quels sont les véhicules utilitaires légers (VUL) les plus prisés depuis le début de l'année ?

Le mois dernier, seuls 24 604 véhicules utilitaires légers ont été mis à la route en France. Quels ont été les modèles les plus immatriculés ? La réponse en chiffres..Le marché des véhicules utilitaires légers n'est pas en...

05/08/2022 | Marché VULMarché France
Marché flottes : des immatriculations en forte baisse en juillet

Etude

Marché flottes : des immatriculations en forte baisse en juillet

Le marché du véhicule d'occasion chute au mois de juillet

Etude

Le marché du véhicule d'occasion chute au mois de juillet

Immatriculations de véhicules neufs : Pas d'embellie pour le marché automobile français en juillet

Etude

Immatriculations de véhicules neufs : Pas d'embellie pour le marché automobile français en juillet

Plus d'articles