Le salon des véhicules de loisirs surfe sur la vague d’un marché en plein boom

Le salon des véhicules de loisirs surfe sur la vague d’un marché en plein boom

Les véhicules de loisirs ont le vent en poupe et les constructeurs veulent en profiter.

© Renault

Le salon des véhicules de loisirs ouvre ses portes le 24 septembre au Parc des Expositions de Paris-Le Bourget pour sa 56e édition. Un rendez-vous important pour un marché en plein développement, qui attire de plus en plus de constructeurs.

Le salon des véhicules de loisirs tiendra sa 56e édition à partir du 24 septembre et jusqu’au 2 octobre, au Parc des Expositions de Paris-Le Bourget. Un rendez-vous important pour un segment en pleine croissance en France et en Europe. Loin d’être « has been », le véhicule de loisirs rassemble de plus en plus d’adeptes. La sortie de crise sanitaire a donné un coup d’accélérateur à un marché déjà en croissance. Au milieu des caravanes et camping-cars, un troisième type de véhicule a séduit une nouvelle clientèle : le van aménagé. Basé sur un véhicule utilitaire léger, ce dernier a l’avantage de ne pas être soumis à la même réglementation qu’un camping-car. Ses propriétaires peuvent donc stationner hors des zones réservées à ces derniers. Si le van est plus petit et donc moins confortable que son aîné, il autorise une plus grande liberté. Un point particulièrement apprécié. Si les petits budgets aménagent eux-mêmes un utilitaire de base acheté d’occasion, les marques de véhicules de loisirs et les grands constructeurs commencent à exploiter ce segment.

Renault intéressé

Face à de nombreuses petites structures spécialisées dans l’aménagement, les acteurs traditionnels ont réagi. Cependant, ce marché intéresse aujourd’hui les grands constructeurs. Ces derniers ne veulent plus se contenter de fournir le véhicule de base, souvent de manière indirecte. Certains se rapprochent de spécialistes du véhicule de loisirs pour concevoir en commun des modèles inscrits au catalogue du constructeur. D’autres préfèrent miser sur leurs propres ressources pour proposer des véhicules clés en mains. Renault constitue ainsi une gamme sur la base de ses utilitaires, tout en proposant des versions 100 % électriques. La marque mise ainsi sur l’électrification pour offrir une solution innovante.

Large choix

Le salon présente non seulement des véhicules mais aussi de nombreux accessoires et équipements. En 2021, après la crise sanitaire, ce rendez-vous a accueilli près de 82 000 visiteurs. Un score élevé dans un contexte difficile pour les salons automobiles. Ces amateurs de loisirs en plein air profiteront cette année encore de 160 stands installés sur quatre halls et 55 000 m2 d’exposition. Ils pourront également essayer les véhicules, grâce à une aire de tests animée par les principaux acteurs du marché.

Nous vous recommandons

Leasing social : le financement de 10 000 véhicules électriques envisagé en 2023

Leasing social : le financement de 10 000 véhicules électriques envisagé en 2023

Le leasing social dans l'automobile, promesse du candidat Emmanuel Macron, afin de permettre de vendre 100 000 voitures électriques avec un loyer de 100 euros maximum, devrait être lancé à l'occasion de projet de loi de Finances 2023. Ce...

Marché Europe : les immatriculations de véhicule utilitaires légers (VUL) plongent encore

En bref

Marché Europe : les immatriculations de véhicule utilitaires légers (VUL) plongent encore

Leasing social : « Ne laisser personne sur le bas-côté de la transition des mobilités », selon Xavier Horent (Mobilians)

Leasing social : « Ne laisser personne sur le bas-côté de la transition des mobilités », selon Xavier Horent (Mobilians)

L’hémorragie des départs constatés avant l’issue de la période d’essai

L’hémorragie des départs constatés avant l’issue de la période d’essai

Plus d'articles