Le service d'auto-partage Renault Mobility déployé chez Ouest France

Raphaël Desrosiers
Le service d'auto-partage Renault Mobility déployé chez Ouest France

Le service d'auto-partage Renault Mobility déployé chez Ouest France

Les collaborateurs de Ouest France pourront emprunter un véhicule grâce à leur smartphone ou badge. La location sera directement facturée à l’entreprise par Renault.

À la recherche d’une solution économique et flexible pour sa flotte, le siège rennais de Ouest France a signé avec Renault Mobility pour la mise en place d’une flotte de véhicules en auto-partage. De la citadine au monospace, ce sont pour le moment douze véhicules qui seront accessibles par les employés. « Ce système Renault Mobility offre une vision différente de l’utilisation des véhicules. Grâce au principe de la mise en partage, il permet à l’entreprise d’optimiser l’utilisation de son parc » analyse Benoît Alleaume, directeur des ventes flottes de Renault.

Les collaborateurs pourront réserver un véhicule via un site internet ou une application mobile. Le smartphone ou le badge de l’entreprise délivré à cette fin servira de clé d’accès. Pour l’entreprise, les tarifs horaires vont de 3,75 euros HT pour une Clio à 9,75 euros HT pour un Espace. À noter que les employés pourront également utiliser les véhicules le week-end à leurs frais.

Nous vous recommandons

La flotte du loueur Toosla s’accroît avant l’été

La flotte du loueur Toosla s’accroît avant l’été

Acteur de la location de véhicules courte durée, Toosla compte désormais plus de 480 voitures au sein de son parc automobile. Un nombre doublé par rapport à la même période en 2021, et qui s’annonce de bon augure à la veille des...

Le van électrique d’Arrival testé par Fraikin

Vu sur les réseaux sociaux

Le van électrique d’Arrival testé par Fraikin

Avec Arval, BNP Paribas Real Estate déploie un hub de mobilité pour ses collaborateurs

Avec Arval, BNP Paribas Real Estate déploie un hub de mobilité pour ses collaborateurs

L'œil de l'expert : « Quelle stratégie d’acquisition privilégier pour les années 2022 et 2023 ? »

L'œil de l'expert : « Quelle stratégie d’acquisition privilégier pour les années 2022 et 2023 ? »

Plus d'articles