Le SUV électrique Mercedes EQS débute sa production exclusive aux États-Unis

Frédéric MARTY
Le SUV électrique Mercedes EQS débute sa production exclusive aux États-Unis

La production du SUV EQS se déroulera uniquement dans l'usine de Tuscaloosa, en Alabama (États-Unis).

© Mercedes-Benz Group AG

Mercedes-Benz vient de lancer la production de son grand SUV électrique EQS dans son usine de Tuscaloosa. Ce haut de gamme sera exclusivement fabriqué aux États-Unis, même s’il sera disponible dans le monde entier. Un choix stratégique pour le constructeur allemand.

Mercedes-Benz vient de lancer la production de son grand SUV électrique EQS au sein de son usine américaine de Tuscaloosa, située dans l’Alabama. Ce haut de gamme électrique sera exclusivement assemblé aux États-Unis, même s’il sera commercialisé au niveau international. Le site de Tuscaloosa est déjà dimensionné pour la production de grands SUV, puisqu’il accueille de tels véhicules depuis sa fondation en 1997. L’année dernière, près de 260 000 SUV ont été assemblés dans l’Alabama, dont les deux tiers destinés à l’exportation. Le schéma sera identique pour le nouveau EQS, même si ce dernier est particulièrement adapté aux attentes des consommateurs américains. Ce modèle est le premier véhicule électrique de la gamme EQ fabriqué aux États-Unis mais l’usine accueillera également le SUV EQE avant la fin de l’année.

Batteries assemblées en Alabama

Ces deux modèles électriques reçoivent des batteries assemblées au sein de la nouvelle usine du constructeur, implantée également dans l’Alabama. Un facteur important en matière de logistique et de production, mais aussi sur le plan commercial. Mercedes peut brandir l’argument du « made in United States », cher à une partie des consommateurs américains. Dans la perspective de l’attribution d’aides financières pour l’achat d’un véhicule électrique sur des critères de production géographique, la marque pourrait également profiter de cet assemblage local.

Nous vous recommandons

L’industrie automobile demande à l’Europe d’accepter les carburants propres après 2035

L’industrie automobile demande à l’Europe d’accepter les carburants propres après 2035

Dans un courrier commun, les constructeurs automobiles, les équipementiers et les compagnies pétrolières demandent à l’Union européenne d’accepter les carburants non fossiles, renouvelables et synthétiques après 2035. Le...

Alfa Romeo France débute le Tonale Tour

Alfa Romeo France débute le Tonale Tour

Citroën recharge Ami sur les lampadaires londoniens avec Ubitricity

Citroën recharge Ami sur les lampadaires londoniens avec Ubitricity

Thierry Plantegenest (Renault VU) : « Le Renault Trafic E-Tech vise les pros en périphérie »

Vidéo

Thierry Plantegenest (Renault VU) : « Le Renault Trafic E-Tech vise les pros en périphérie »

Plus d'articles