Le Syndicat des professionnels du pneu s'engage pour les salariés de Bridgestone Béthune

Christophe CARIGNANO
Le Syndicat des professionnels du pneu s'engage pour les salariés de Bridgestone Béthune

Le Syndicat des professionnels du pneu s'engage pour les salariés de Bridgestone Béthune

Le Syndicat des professionnels du pneu (SPP) propose son aide aux salariés de l’usine Bridgestone de Béthune touchés par la fermeture annoncée du site.

Conscient des difficultés que pourraient rencontrer les salariés du site de Béthune à retrouver rapidement un emploi, le SPP, présidé par Dominique Stempfel, rappelle « qu’au sein même de la filière pneumatique, des solutions de reclassement existent. Les distributeurs de pneumatiques font face depuis de nombreux mois à des problèmes de recrutement. L’organisation professionnelle travaille avec le service de ressources humaines de Bridgestone pour former et embaucher des candidats ».

1 000 postes à pourvoir

Le Syndicat des professionnels du pneu a rappelé il y a quelques semaines les difficultés récurrentes que rencontrent bon nombre de ses adhérents pour recruter des collaborateurs, en particulier des monteurs et dépanneurs spécialisés dans le pneu poids lourd, agraire et industriel. Ces métiers à forte composante technique sont ouverts aux candidats intéressés par la mécanique, appréciant les contacts humains, ayant le sens du service et l’esprit d’initiative. Près de 1 000 postes seraient à pourvoir dans différents réseaux, sur l’ensemble du territoire.

Dès l’annonce des difficultés qui touchent l’usine de Béthune, le SPP a pris contact avec la direction générale de Bridgestone pour proposer de travailler sur une mise en relation rapide entre des candidats potentiels et les entreprises de distribution en demande.
La direction générale de Bridgestone a immédiatement accepté et établi une passerelle avec le SPP afin d’examiner toutes les pistes possibles et mettre en œuvre des solutions adaptées pour le recrutement et la formation des candidats.

Formation possible en trois mois

Rappelons que s’agissant de métiers techniques, il est possible d’acquérir en trois mois seulement le savoir-faire nécessaire pour intégrer une entreprise adhérente du syndicat. À cet effet, le SPP met en place dans plusieurs régions de France, des sessions permettant la formation des nouveaux embauchés non issus de l’univers du commerce et du service au pneumatique, en partenariat avec plusieurs établissements habilités par l’Opco de la branche des services de l’automobile. Les formations certifiantes permettant d’accéder aux métiers du pneu pour véhicules industriels sont d’ores et déjà déployées dans trois établissements de type CFA (La Motte-Servolex, Thionville et Saint-Jean-de-la-Ruelle) par le biais du dispositif Préparation opérationnelle à l’emploi collective (POEC) proposé par Pôle emploi. En fonction des besoins, de nouvelles sessions pourront être ouvertes dans d’autres régions notamment les Hauts-de-France pour les candidats moins mobiles.

Nous vous recommandons

Toyota veut réduire de 100 % ses émissions carbone en Europe d’ici 2035

Toyota veut réduire de 100 % ses émissions carbone en Europe d’ici 2035

Toyota Motor Europe vient de présenter sa stratégie globale jusqu’en 2035 dans le cadre du Kenshiki Forum. Un engagement vers la neutralité carbone qui passera par le développement des véhicules zéro émissions, qu’ils soient à...

02/12/2021 | FleetToyota
Achat d’une voiture d’occasion : quelles sont les démarches à effectuer ?

Publi-redactionnel

Achat d’une voiture d’occasion : quelles sont les démarches à effectuer ?

Nissan augmente la superficie de son parc solaire britannique

Nissan augmente la superficie de son parc solaire britannique

Une nouvelle batterie sur DS 9 E-Tense 250

Une nouvelle batterie sur DS 9 E-Tense 250

Plus d'articles