Le terrestre dépasse l’aérien pour les déplacements professionnels

Le terrestre dépasse l’aérien pour les déplacements professionnels

© Artem Zhukov / Unsplash

Selon son dernier baromètre d’octobre 2021, la plateforme de gestion des dépenses en entreprises, Expensya, dévoile les nouvelles tendances en matière de mobilité au travail. Et, bien entendu, la pandémie a bousculé les habitudes…

Pour réaliser son enquête, Expensya a disséqué les données provenant de plusieurs millions de dépenses anonymisées en France, exportées de sa solution et traitées par le biais d’outils de business intelligence. Et le constat qui découle de cette analyse est clair : la crise sanitaire et le télétravail ont eu un impact prégnant sur la typologie des voyages d’affaires.

Crash du transport par les airs

Ainsi, le trafic aérien a vu ses avions cloués au sol en 2020, coup d’arrêt brutal dont a résulté une chute vertigineuse de 85 %. Le mouvement de baisse, bien que moins importante en 2021, s’est tout de même poursuivi, avec un taux de variation de - 41 %. Un décrochage qui a profité aux modes de transport plus terre à terre, notamment le train. En 2021, Expensya a en effet enregistré sur sa plateforme une reprise du ferroviaire, qui accusait une baisse de 76 % en 2020 contre - 21 % en 2021. Mais les véritables bénéficiaires du repli de l’aérien sont les moyens de déplacement individuels comme le vélo, le deux-roues motorisé et surtout la voiture. Entre 2020 à 2021, ces engins ont gagné + 300 % d’utilisation d’après les chiffres avancés par Expensya !

Explosion des dépenses liées au télétravail

Sans surprise, les indemnités de frais kilométriques ont augmenté au cours de l’année dernière, passant de - 25 % en 2020 à + 25 % en 2021. De même, les confinements et les restrictions de circulation ayant été levés en 2021, les distances parcourues se sont allongées – en moyenne 144 km sont parcourus en septembre 2021 contre 81 km en septembre 2020 – et les frais professionnels engagés pour la location de véhicule de courte durée ont progressé – environ 72 euros en septembre 2020 à 92 euros en septembre 2021.

Mais les frais occasionnés par les voyages d’affaires ne sont plus aussi onéreux que ceux induits par la nécessité d’équipements digitaux. Avec la généralisation du télétravail, les employeurs ont également jugé fondamental de disposer d’outils automatisés pour analyser les dépenses et les comportements des collaborateurs à distance, ce qui a conduit Expensya à observer « un pic d'utilisation de ses solutions, lié notamment à l'urgence de s'équiper pour le télétravail », précise Karim Jouini, CEO et co-fondateur d’Expensya.

Nous vous recommandons

Les bornes de recharge rapides seraient-elles plus fiables ?

Les bornes de recharge rapides seraient-elles plus fiables ?

L’Association française pour l’itinérance de la recharge électrique des véhicules (Afirev) a récemment publié une mise à jour de l’Observatoire de la qualité des services de recharge accessibles au public. Bonne nouvelle : le...

Marché France : quels sont les véhicules utilitaires légers (VUL) les plus prisés depuis le début de l'année ?

Etude

Marché France : quels sont les véhicules utilitaires légers (VUL) les plus prisés depuis le début de l'année ?

Marché flottes : des immatriculations en forte baisse en juillet

Etude

Marché flottes : des immatriculations en forte baisse en juillet

Le marché du véhicule d'occasion chute au mois de juillet

Etude

Le marché du véhicule d'occasion chute au mois de juillet

Plus d'articles