Le VO a représenté un quart de la rentabilité des concessionnaires Renault en 2021

Alexandre Guillet

Mis à jour le à

Sujets relatifs :

, ,
Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Le VO a représenté un quart de la rentabilité des concessionnaires Renault en 2021

Renault fourmille de projets sur le VO.

© Renault Group

Dans un exercice de projection sur l’exercice 2022, Ivan Segal, directeur du commerce France de Renault, a indiqué que le VO avait représenté un quart de la rentabilité du réseau en 2021, au même niveau que le VN. Une situation partie pour durer avec un gros travail sur le sourcing et le ramp up de la Factory VO de Flins.

En 2021, si le marché VN a fait grise mine, cela a profité au marché VO qui a dépassé les 6 millions de transactions, en hausse de 4 % par rapport à 2019. Les problèmes de production et l’assèchement de certains canaux peu rentables (LCD, VD) ont mis sous tension les VO de moins de deux ans (789 466 unités, soit - 40 % par rapport à 2019). Un point de crispation qui a profité au pricing et surtout au segment des VO de deux à cinq ans (1 348 738 unités, soit + 13 % par rapport à 2019).

Dupliquer des « mini » Factory VO dans le réseau

Ivan Segal précise que Renault Occasions a enregistré 233 500 transactions et martèle que l’activité VO a représenté un quart de la rentabilité du réseau de la marque en 2021, au même niveau que le VN ou l’après-vente. « Le premier levier de sourcing de VO réside dans les performances de financement sur le VN, ce qui permet au réseau de gagner de l’argent et de maîtriser la deuxième vie du véhicule », rappelle Ivan Segal, tout en soulignant que la marque a de belles perspectives sur le segment naissant du VE d’occasion (+ 62 % de transactions VO sur Zoe entre 2021 et 2020), avec la Factory VO de Flins, appelée à monter en puissance et à être dupliquée dans des formats plus modestes dans le réseau.

Des valeurs résiduelles surveillées comme le lait sur le feu

En 2022, la marque va s’attacher à maintenir le sourcing VO du réseau, via des offres de LOA toujours plus attractives et le maintien des flux de LLD et de LCD pilotés par RVO, « des volumes que nous n’avons pas sabrés » dixit Ivan Segal. En parallèle, le méticuleux travail sur les valeurs résiduelles sera renforcé, afin de border les engagements de reprise et l’accessibilité des loyers. « Nous allons bien sûr continuer à soigner le volant d’affaires lié à Zoe et nous allons aussi récolter les premiers fruits de la Factory VO de Flins, qui devrait représenter 45 000 véhicules à l’horizon 2023 », met en avant Ivan Segal, qui indique que RRG couvre aujourd’hui l’essentiel des flux et que les premières performances sont bonnes, avec une durée moyenne de reconditionnement des véhicules de l’ordre de 6 jours.

Hello Heycar!

Enfin, la nouvelle plateforme multimarque Heycar va entrer en action et elle bénéficiera d’une vaste campagne de communication grand public pour se faire connaître. « L’implication de réseau sur ce projet est significative et nous y voyons tous une opportunité d’enrichissement de nos parcours digitaux », ajoute Ivan Segal.

Nous vous recommandons

Stellantis prend la main sur sa coentreprise avec GAC en Chine

Stellantis prend la main sur sa coentreprise avec GAC en Chine

Stellantis vient d’annoncer la prise de contrôle de sa coentreprise avec GAC en Chine, afin de préparer la rationalisation de ses activités dans le pays. Une stratégie qui sera annoncée le 1er mars et qui devrait passer par la marque...

Semaine des services de l'automobile et de la mobilité 2022 au GARAC

Semaine des services de l'automobile et de la mobilité 2022 au GARAC

Audi a dépassé les objectifs européens de CO2 de sa flotte en 2021

Audi a dépassé les objectifs européens de CO2 de sa flotte en 2021

La gamme de Renault Trucks s'enrichit du fourgon moyen Trafic

La gamme de Renault Trucks s'enrichit du fourgon moyen Trafic

Plus d'articles