Leasing social : « Ne laisser personne sur le bas-côté de la transition des mobilités », selon Xavier Horent (Mobilians)

Leasing social : « Ne laisser personne sur le bas-côté de la transition des mobilités », selon Xavier Horent (Mobilians)

Xavier Horent, délégué général de Mobilians, estime que le leasing social est essentiel pour assurer la transition vers l'électrique.

© Mobilians

Promesse de campagne du candidat Macron lors de la dernière campagne présidentielle, le leasing social devrait permettre aux ménages les moins favorisés d'accéder à l'achat d'un véhicule électrique pour 100 euros par mois. Entretien avec Xavier Horent, délégué général de Mobilians, sur ce sujet en discussion entre le gouvernement et les organisations professionnelles depuis plusieurs mois déjà. 

Auto Infos : Comment devrait se présenter la promesse du président Macron de leasing social pour l'achat d'un véhicule électrique 

Xavier Horent : Le gouvernement est en passe de concrétiser le leasing social automobile, promesse de campagne du président-candidat Emmanuel Macron. En effet, le projet de loi de Finances pour l’année 2023 qui sera présenté par le gouvernement ce lundi devrait prévoir le financement nécessaire à la mise en place de de cette mesure. Selon toute vraisemblance, ce financement sera inclus, à l’instar des budgets prévisionnels pour le bonus et la prime à la conversion, dans le volet « Écologie, développement et mobilité durable ».

« Ne laisser personne sur le bas-côté de la transition des mobilités est essentiel »

Auto Infos : Quel est le but de ce dispositif ? 

Xavier Horent : Ne laisser personne sur le bas-côté de la transition des mobilités est essentiel si nous voulons réussir le défi environnemental qui se pose collectivement à la société. Mais force est de constater qu’aujourd’hui encore, rouler en électrique n’est pas à la portée de toutes les bourses. Aussi, l’idée sous-jacente à cette promesse est bonne : non, il ne faut pas que le droit à la mobilité devienne un droit censitaire ; oui, il faut aider ceux qui, parmi nos concitoyens, ne peuvent se permettre financièrement d’acquérir un véhicule électrique puisqu’il semble que nos élus souhaitent qu’à terme, ce soit une condition à l’accès à de nombreux centres urbains...

Auto Infos : Construire ce leasing social n'est-il une équation impossible à résoudre 

Xavier Horent : Depuis le printemps dernier, les cabinets ministériels concernés s’emploient à donner vie à cette promesse. Seulement, l’exercice n’est pas aisé : il ne doit pas représenter un coût important pour l’État (on parle de 50 millions d’euros pour 100 000 véhicules par an), doit permettre d’aboutir à des mensualités de 100 euros et l’objectif environnemental ne saurait être compatible avec des véhicules électriques certes à bas coûts, mais à fort bilan carbone en intégrant notamment le transport depuis la Chine... Mobilians, en lien avec nos partenaires financiers, ont pris le parti, eux aussi, de réfléchir au problème et de proposer des pistes à l’exécutif. Parmi ces pistes, on peut retenir l’intégration des véhicules d’occasion et en Crit’Air 1 dans le parc de véhicules éligibles, ainsi que l’ouverture du dispositif aux classes moyennes (3e décile fiscal inclus, soit un revenu fiscal par part de 18 000 euros). Car encore faut-il que les clients puissent suivre !

Auto Infos : Êtes-vous confiant quant à la pérennité de ce nouveau système d'aide 

Xavier Horent : Sans doute que cette première concrétisation prendra la forme d’un essai et/ou d’une version très perfectible, avant une éventuelle généralisation à l’occasion d’un prochain budget annuel. Nos entreprises participeront à cette première phase dans l’esprit de responsabilité qui les anime. Néanmoins, cette première version devra faire l’objet d’un solide retour d’expérience avec l’ensemble des parties prenantes afin de le faire évoluer dans le bon sens. Notons la persistance d'un climat général de grande instabilité, qui devrait inciter à des mesures plus massives en soutien des entreprises, tout en fixant, par exemple, des objectifs contraignants au niveau de l'État en termes d'installation des bornes de recharge.

Nous vous recommandons

Les tarifs des péages autoroutiers augmenteront de 4,75 % en 2023

Les tarifs des péages autoroutiers augmenteront de 4,75 % en 2023

Indexés sur l'inflation, les tarifs des péages vont naturellement augmenter en 2023. Dès le 1er février, la facture acquittée par des véhicules particuliers sera plus lourde d'environ 5 %.Le couperet est tombé. Comme chaque année,...

02/12/2022 | PéagesAutoroute
La voiture sera-t-elle avant tout un service numérique ?

La voiture sera-t-elle avant tout un service numérique ?

Abonnement automobile : Citroën devient la première marque de Stellantis à se lancer

Abonnement automobile : Citroën devient la première marque de Stellantis à se lancer

Volkswagen domine le marché de l'électrique en Europe au mois d'octobre

Volkswagen domine le marché de l'électrique en Europe au mois d'octobre

Plus d'articles