Les actionnaires de Stellantis rejettent les rémunérations des dirigeants du groupe, dont Carlos Tavares

Les actionnaires de Stellantis rejettent les rémunérations des dirigeants du groupe, dont Carlos Tavares

Lors de l'assemblée générale du groupe, 52,12 % des votants ont désapprouvé le volet rémunération du rapport annuel 2021.

© Stephane Sby Balmy

À l'occasion de l'assemblée générale de Stellantis, les actionnaires du groupe ont rejeté les rémunérations des dirigeants, jugées bien trop élevées. Quelques jours auparavant, la société de gestion Phitrust avait dénoncé le salaire de 66 millions d'euros accordé à son directeur général, Carlos Tavares. 

À la fois adulé et détesté en externe et aussi en interne pour ses méthodes de rupture dans la réorganisation de la filière automobile et son management laissant peu de place l'empathie, Carlos Tavares doit faire face à une première vague de contestations. Et ce malgré les bons résultats de son groupe en 2021, une fusion réussie entre PSA et FCA et une marge opérationnelle de 11,8 % (contre 6,9 % lors du précédent exercice).

Le pack de rémunération 2021 rejeté par les actionnaires

Le 13 avril 2022, à l'occasion d'une assemblée générale des actionnaires qui se tenait en visio-conférence, ces derniers ont rejeté à une courte majorité (52,12 %) le pack de rémunération des dirigeants baptisé Rémunération report 2021 présenté à cette occasion. Même si ce vote n'a une portée que consultative, les dirigeants du groupe devront en tenir compte pour retrouver une certaine sérénité auprès des investisseurs.

L'actionnaire Bpifrance vote contre également

Rappelons qu'en pleine campagne présidentielle en France, la société de gestion Phitrust, actionnaire minoritaire du groupe, avait dénoncé, quelques jours auparavant, le salaire de 66 millions d'euros accordé à son directeur général, Carlos Tavares. Il convient d'ajouter que Bpifrance, représentant l'État et troisième actionnaire de Stellantis à hauteur des 6,15 %, a également voté contre ce pack de rémunération.

Nous vous recommandons

Abonnement automobile : Citroën devient la première marque de Stellantis à se lancer

Abonnement automobile : Citroën devient la première marque de Stellantis à se lancer

Nouvelle manière de « consommer de la mobilité », l'abonnement automobile débarque parmi les offres du constructeur français Citroën. Une proposition à laquelle sont éligibles trois modèles de la gamme avec une variété...

Volkswagen domine le marché de l'électrique en Europe au mois d'octobre

Volkswagen domine le marché de l'électrique en Europe au mois d'octobre

Nissan réaffirme ses liens avec son réseau de distribution en France

Nissan réaffirme ses liens avec son réseau de distribution en France

TotalEnergies et Air Liquide s’associent sur l’hydrogène

TotalEnergies et Air Liquide s’associent sur l’hydrogène

Plus d'articles