Les bornes de recharge rapides seraient-elles plus fiables ?

Les bornes de recharge rapides seraient-elles plus fiables ?

L’Observatoire de l’Afirev démontre toutefois des disparités entre les types de recharges, rapide ou « normale ».

L’Association française pour l’itinérance de la recharge électrique des véhicules (Afirev) a récemment publié une mise à jour de l’Observatoire de la qualité des services de recharge accessibles au public. Bonne nouvelle : le score global du territoire français s’améliore, mais il existe toujours une disparité selon les réseaux de mobilité électrique.

Le maillage de points de recharge publics continue de s’étoffer petit à petit dans l’Hexagone. Selon les chiffres de l’Avere-France, on en compterait désormais 66 960 au 31 juillet 2022. Une actualisation de l’Observatoire de la qualité des services de recharge accessibles au public de l’Afirev s’imposait donc. S’appuyant sur les données fournies par treize acteurs majeurs de la recharge, membres de l’Association française pour l’itinérance de la recharge électrique des véhicules (Gireve, Vinci, Renault ou encore Chargemap), ce rapport analyse la situation de l’électromobilité sur une période allant de novembre 2021 à mai 2022.

Dans ce laps de temps, de nombreux changements sont à souligner. Ainsi, le nombre de sessions de charge enregistrées par les CPO partenaires de l’observatoire est passé de 1 330 000 à 1 700 000. Parallèlement, le nombre de comptes utilisateurs actifs sur les plateformes des eMSP partenaires de l’observatoire a évolué de 280 000 à 300 000. Outre cette augmentation de l’usage de la recharge publique, tous les indicateurs de qualité réelle progressent aussi à l’échelle nationale. Alors que celui-ci était de 5,4/10 au deuxième semestre de 2021, il décroche un 6,4/10 au premier semestre 2022. « Une dynamique de hausse partagée par l’ensemble des régions », fait remarquer l’Afirev, qui attend de voir si cette tendance se pérennise dans les mois à venir.

Recharge rapide vs recharge « normale »

L’Observatoire de l’Afirev démontre toutefois des disparités entre les types de recharges, rapide ou « normale ». Pour preuve : la charge à puissance standard souffre moins de périodes d’indisponibilité que celle rapide avec près de 77 % des points de charge fonctionnant 99 % du temps pour les premières contre 63 % pour les secondes. De plus, les taux d’indisponibilité pendant plus de 7 jours s'affichent à plus de 5 % pour la recharge rapide contre 4,3 % pour la charge normale.

Cependant, d’autres indicateurs permettent d’évaluer l’état de bon fonctionnement des infrastructures de recharge : les taux de sessions engagées avec succès – c’est-à-dire ayant duré suffisamment longtemps et délivré suffisamment d’énergie – et les taux de sollicitation à l’assistance téléphonique. Ainsi, sur l’ensemble des sessions de charge analysées pour cet observatoire, plus de 77 % ont été engagées avec succès (contre 73 % pour l’édition précédente). Un taux qui grimpe à 84,2 % pour les sessions de charge rapides et à 76,4 % pour les sessions normales. La recharge rapide ressort également gagnante au niveau de la sollicitation avec un pourcentage d’environ 1,2 % contre un peu plus de 2 % pour la recharge normale. Un constat qui varie aussi géographiquement, avec un taux de 1 % pour l’Occitanie contre 3 % de sollicitation d’assistance en Nouvelle-Aquitaine, par exemple.

Nous vous recommandons

En France, 50 % des flottes automobiles capables de passer à l'électrique en restant rentables selon Geotab

Etude

En France, 50 % des flottes automobiles capables de passer à l'électrique en restant rentables selon Geotab

Selon une étude européenne menée par le télématicien, la moitié des parcs automobiles français de véhicules commerciaux sont aujourd'hui en capacité d'assurer leur transition vers l'électrique tout en restant rentable. Un résultat...

Quelles mobilités pour quelle région du monde ?

Quelles mobilités pour quelle région du monde ?

La Renault Mégane E-Tech prend la tête des ventes de véhicules électriques

La Renault Mégane E-Tech prend la tête des ventes de véhicules électriques

Les prix du carburant et le dernier kilomètre en tête des préoccupations des flottes pour cet hiver

Les prix du carburant et le dernier kilomètre en tête des préoccupations des flottes pour cet hiver

Plus d'articles