Etude

Les bornes de recharge, variables d'ajustement en cas de pénurie d'électricité cet hiver ?

Les bornes de recharge, variables d'ajustement en cas de pénurie d'électricité cet hiver ?

Plusieurs leviers d'actions sont mis en évidence afin de réduire efficacement la consommation d'énergie et exclure tout risque de coupure d'électricité. Parmi eux : la limitation de la recharge des véhicules électriques.

© Nerijus Jakimavičiusa / Pixabay / CC

Face à une situation énergétique tendue, le gestionnaire du réseau de transport d'électricité estime dans un récent rapport prévisionnel que le risque de tension pour l'hiver à venir est accru mais maîtrisable. Plusieurs leviers d'actions sont proposés comme de limiter la recharge des véhicules électriques.

À l'instar du gouvernement, RTE (Réseau de transport d'électricité) prône une « forte mobilisation en faveur d'une baisse de la consommation d'électricité » afin de passer l'hiver sereinement. « Cette année, la période de vigilance commence exceptionnellement dès l’automne et s’étend désormais sur plusieurs mois », annonce d'entrée le gestionnaire. Toutefois dans son analyse, l'entreprise française se veut rassurante et n’envisage que quelques signaux rouge d'Écowatt – l’indicateur de la situation du système électrique français – sur les six mois de l’hiver. Aussi, lors des périodes de tension, le risque de coupure pourrait être facilement évité par une baisse de la consommation de 1 à 5 % dans le scénario central et de 15 % maximum dans les cas les plus extrêmes. La très grande majorité des situations à risque se situerait le matin entre 8 heures et 13 heures et le soir entre 18 heures et 20 heures.

Avoir la recharge des véhicules électriques à l'œil

Face à ce constat global, plusieurs leviers d'actions sont mis en évidence afin de réduire efficacement la consommation d'énergie et exclure tout risque de coupure d'électricité. Parmi eux : la limitation de la recharge des véhicules électriques. Ainsi, pour les bornes installées dans les parkings des entreprises, le gestionnaire préconise de favoriser la recharge de nuit et de rendre les points de charge inutilisables de 8 heures à 13 heures et de 18 heures à 20 heures. L'application d'une telle mesure reviendra aux entreprises ou aux collectivités publiques, grâce au préavis de trois jours que prévoit le dispositif Écowatt en cas d'épisode rouge. « Un mode de "forçage" en cas de besoin urgent est peut-être à prévoir », précise le rapport. Pour les bornes installées au domicile des conducteurs, RTE incite simplement à l'utilisation en heures creuses.

Concrètement, ces deux actions permettraient une économie quotidienne de 0,2 GW sur chaque plage horaire identifiée. Ce qui n'est pas grand-chose face à d'autres leviers, comme la baisse du chauffage à 19 degrés (jusqu'à 1,3 GW/jour d'économisé), la réduction de l'éclairage intérieur (0,8 GW) et extérieur des bâtiments (1 GW), ou encore la réduction de l'éclairage public (jusqu'à 1 GW).

Nous vous recommandons

Les conducteurs de véhicules électrifiés préfèrent se charger... à domicile

Etude

Les conducteurs de véhicules électrifiés préfèrent se charger... à domicile

Depuis 2019, Enedis étudie année après année le comportement des utilisateurs de véhicules électrifiés (100 % électriques ou hybrides rechargeables). Si le parc a considérablement progressé depuis quatre ans, les habitudes des...

Le marché français du VN affiche une croissance à deux chiffres !

Le marché français du VN affiche une croissance à deux chiffres !

La France dépasse (à peine) les 75 000 points de recharge publics

La France dépasse (à peine) les 75 000 points de recharge publics

Acquérir un véhicule électrique : entre surcoûts et économies

Etude

Acquérir un véhicule électrique : entre surcoûts et économies

Plus d'articles