Les demandes d'assistance routière en baisse depuis le début de l'été

Fabio CROCCO

Sujets relatifs :

,
Les demandes d'assistance routière en baisse depuis le début de l'été

Les demandes d'assistance routière en baisse depuis le début de l'été

Si l’on se réfère aux données du Syndicat national des sociétés d’assistance, les Français ne se sont pas rués sur la voiture cet été comme imaginé. Les demandes d’assistance sont, en effet, en baisse.

Le Syndicat national des sociétés d’assistance (SNSA) constate que, si les Français ont fortement limité leurs voyages à l’étranger, ils ont également réduit leurs déplacements en voiture au sein de l’Hexagone.

L’activité la plus touchée est bien sûr celle du voyage, avec une baisse enregistrée de plus ou moins 60 % selon les sociétés membres du SNSA, sur les mois de juin et juillet. Dès lors, les assisteurs s’étaient préparés à un possible report massif sur les déplacements en voiture en France pour la période estivale.

En effet, selon un récent baromètre réalisé par la profession, 75 % des Français envisageaient de privilégier la voiture pour leurs vacances, ce qui aurait pu générer une hausse de 5 à 10 % de l’activité automobile par rapport à une saison habituelle.

Mais, bien que l’activité soit progressivement remontée depuis le déconfinement, les volumes concernant les dépannages automobiles restent toujours inférieurs à ceux connus lors de la saison précédente : autour de – 5 % en juin et jusqu’à – 10 % pour certaines sociétés en juillet par rapport à 2019. Il semble donc que les Français aient significativement limité leurs déplacements pour cette première partie de l’été.

L’entretien intensif des véhicules post-confinement a probablement évité un certain nombre de pannes habituelles (type défaillance batterie). Il est vrai aussi qu’il n’y a pas eu d’épisodes caniculaires comparables à ceux de juin/juillet 2019. On note enfin une nouvelle tendance des automobilistes à lisser leurs déplacements sur la semaine, ce qui limite les embouteillage et les accrochages.

Les Français ont suivi les consignes gouvernementales, et l’activité auto à l’international est en forte baisse : autour de 40 %.

Autre constatation : les assisteurs rencontrent des difficultés à obtenir des véhicules de remplacement auprès des loueurs habituels, et certains ont mis en place un réseau de location de véhicules complémentaires à celui habituellement utilisé.

Nous vous recommandons

EBP MéCa table sur une croissance de 12 % en 2022

EBP MéCa table sur une croissance de 12 % en 2022

Malgré une bonne année 2021, l'éditeur EBP MéCa a fait le choix de se réorganiser au second trimestre. Un remaniement qui doit booster les développements et le commerce avec une croissance attendue de 12 % cette année.Dans un univers...

Volkswagen Financial Services se rapproche de BNP Paribas pour renforcer ses services multimarques aux flottes

Volkswagen Financial Services se rapproche de BNP Paribas pour renforcer ses services multimarques aux flottes

Automobile d'occasion : Stellantis & You investit le reconditionnement en reprenant Stimcar

Automobile d'occasion : Stellantis & You investit le reconditionnement en reprenant Stimcar

AD s’est beaucoup développé en 2021

AD s’est beaucoup développé en 2021

Plus d'articles