Les élus locaux formés à la mobilité électrique par l’Avere

Les élus locaux formés à la mobilité électrique par l’Avere

© SDEG

L’association Avere-France et la FNCCR (Fédération nationale des collectivités concédantes et régies) ont signé une convention proposant d’organiser plus de 300 sessions de formation à l’électromobilité pour les élus locaux et agents territoriaux.

« La mobilité est intimement liée aux territoires. […] Nous en sommes d’autant plus persuadés que la mobilité électrique peut s’inscrire dans divers projets permettant aux collectivités d’enrichir l’offre de mobilité sur leur territoire avec, par exemple, la mise à disposition de services d’autopartage ou l’incitation au covoiturage en véhicule électrique » fait valoir Cécile Goubet, déléguée générale de l’Avere-France. C’est pourquoi l’organisme s’est associé avec la FNCCR, signataire du Plan 100 000 bornes avec l’État, afin d’accompagner les décideurs locaux dans le développement des infrastructures de bornes de recharge. Au travers de plus de 300 sessions de formation, mises en place auprès des adhérents de la FNCCR par les associations régionales du réseau Avere-France, le tandem entend les aider dans la mise en œuvre de projets concrets visant à accélérer le passage à la mobilité électrique en France.

Ce dispositif, présenté à l’occasion du salon des maires et des collectivités locales, se tiendra dans le cadre du programme Advenir Formations. Porteuse d’espoir pour étoffer le maillage de recharge en France, « cette dynamique doit aussi s’accompagner d’une montée en compétence des élus sur ces sujets et qui dépasse les seuls enjeux d’implantation de bornes. C’est dans cette logique que les formations avec l’Avere-France pourront apporter aux décideurs locaux les clefs de politiques de mobilité décarbonée réussies et au service de tous », complète Jean-Luc Dupont, vice-président de la FNCCR. Qui rassemble plus de 800 collectivités regroupant 60 millions d’habitants en France continentale mais également dans les zones non-interconnectées et les territoires ultramarins.



Nous vous recommandons

Comment le rétrofit participe à l’électrification des parcs

Comment le rétrofit participe à l’électrification des parcs

Légalement autorisée depuis mars 2020, la pratique du rétrofit - c'est-à-dire la transformation d'un véhicule thermique en véhicule électrique - commence à séduire entreprises comme collectivités. Retours d'expérience avec...

Stationnement : Indigo accélère son déploiement de parkings vélos sécurisés

Stationnement : Indigo accélère son déploiement de parkings vélos sécurisés

DBT en forte croissance grâce à ses bornes de recharge électrique

DBT en forte croissance grâce à ses bornes de recharge électrique

VelyVelo imagine un véhicule hybride, entre vélo et scooter, pour la livraison du dernier kilomètre

VelyVelo imagine un véhicule hybride, entre vélo et scooter, pour la livraison du dernier kilomètre

Plus d'articles