Les experts en automobile misent sur le B2C et ciblent le marché VO

Mohamed AREDJAL
Les experts en automobile misent sur le B2C et ciblent le marché VO

Les experts en automobile misent sur le B2C et ciblent le marché VO

Pour faire face à l’évolution de leur métier, les experts en automobile se penchent sérieusement sur le marché du véhicule d’occasion.

Les professionnels de l’expertise ont annoncé leur souhait de développer ce nouveau business dès cette année en s’appuyant notamment sur la Confédération française des experts en automobile (CFEA), qui fédère les principales organisations du secteur (Anea, UPEAS et BCA Expertise).

Créé dans les années 1980, l’organisme s’est restructuré ces derniers mois pour défendre les intérêts d’une profession en pleine mutation. « La CFEA veut rationaliser les approches et être le seul interlocuteur dans les échanges techniques avec les acteurs de la réparation » confirme Philippe Ouvrard, président de la CFEA et de l’Anea (Alliance nationale des experts en automobile).

Parmi les défis que s’est fixés la CFEA figure notamment la volonté des experts de diversifier leur activité. Alors que la baisse de la sinistralité a durement atteint leur chiffre d’affaires (jusqu’à – 13 % dans certaines régions), la profession est en effet en quête de nouvelles sources de revenus.

Les experts, bientôt sur Le Bon Coin ?

D’où son ambition de prendre pied sur le marché des transactions VO avec des offres d’assistance à la vente et à l’achat. Alors que BCA Expertise commercialise depuis 2012 son service Experveo, l’Anea lui a emboîté le pas depuis septembre dernier avec Carré Expert Auto, une expertise du véhicule portant sur 7 grands points (documents, pneumatiques, carrosserie, etc.).

« Sur les 5 millions de ventes de véhicules d’occasion annuelles, 67 % font l’objet d’une transaction entre particuliers. Grâce à leurs connaissances techniques et à leur savoir-faire, les experts en automobile peuvent accompagner et guider les automobilistes dans toutes leurs opérations », indique Philippe Ouvrard.

Si leur positionnement est légitime, les experts devront toutefois se faire connaître d’un grand public qui méconnaît souvent leurs compétences. « Nous nous interrogeons sur les moyens de nous rapprocher du particulier. À nous de trouver des partenariats avec les principaux espaces de vente VO, en particulier sur Internet » explique Serge Brousseau, secrétaire de la CFEA et président de BCA Expertise.

Si 1 500 “ audits VO ” ont été réalisés en 2013 par les experts en automobile, la CFEA espère en pratiquer 150 000 dès 2017.

Nous vous recommandons

Fastback et Monk lancent la première solution d'inspection VO sur mobile

Fastback et Monk lancent la première solution d'inspection VO sur mobile

Le fournisseur belge de solutions pour concessionnaires et marchands automobiles annonce le déploiement d'une solution d'intelligence artificielle créée par la société Monk. L'objectif est d'automatiser et optimiser l'achat et la...

Le marché du VO retrouve son souffle

Etude

Le marché du VO retrouve son souffle

Avec sa Factory VO, Renault vise les 45 000 véhicules reconditionnés

Reportage

Avec sa Factory VO, Renault vise les 45 000 véhicules reconditionnés

Jean-Dominique Senard : « Renault est en train de rebondir sous la houlette de Luca de Meo malgré un contexte difficile »

Jean-Dominique Senard : « Renault est en train de rebondir sous la houlette de Luca de Meo malgré un contexte difficile »

Plus d'articles