Les flottes de bus électriques consomment, même au ralenti

Les flottes de bus électriques consomment, même au ralenti

© Flickr / Semvatac

À en croire un rapport de l’acteur de l’électromobilité, ChargePoint, 18 % de l'énergie consommée par les bus électriques le seraient au ralenti, lorsque les véhicules ne sont pas en service. Un chiffre qui prouve l’importance pour les flottes d’adopter des technologies de surveillance en vue de réduire ce gaspillage énergétique. 

Tout au long de l'année 2020, l’entreprise comptant parmi l’un des principaux réseaux de bornes de recharge en Amérique du Nord et en Europe, ChargePoint, a analysé plus de 8,5 millions de sessions de marche au ralenti de bus électriques et 3,4 millions portant sur les bus roulant au diesel. Grâce au système télématique ViriCiti analysant la consommation d’un panel de plus de 5 000 bus à travers le monde, ChargePoint a ainsi pu établir le pourcentage de perte énergétique des véhicules au cours d’une activité amoindrie.

Des économies à faire pour les flottes

De ce fait, les données avancées par le rapport ChargePoint révèlent qu'au cours d'une année, un autobus diesel tournant au ralenti utilise en moyenne 1 123 litres de carburant, dont 41 % sont consommés lorsqu'il n'est pas en service. En somme, cela représente près de 10 % (9,74 % précisément) de la consommation totale de carburant. Or, « si l'on considère un prix de référence du diesel de 1,1 euro au litre (pour l'année 2020), cela représente plus de 50 000 euros par an pour une flotte de 100 bus diesel », met en exergue ChargePoint.

>> À LIRE AUSSI : ChargePoint acquiert ViriCiti

Parallèlement, l'activité des bus électriques a consommé 3 536 kWh pendant qu'elle était au ralenti, dont 58 % pendant qu'elle n'était pas en service. Ceci représente donc environ 18 % de l'énergie totale utilisée par le véhicule et une économie potentielle de plus de 10 000 euros par an pour une flotte de 100 bus électriques si l'on considère un prix de 0,05 €/kWh. Des résultats démontrant la nécessité pour les gestionnaires de parc d’opter pour des mesures d’optimisation de l’exploitation de leurs véhicules comme la remontée d'informations télématiques « afin d'améliorer encore l'autonomie et la consommation de leurs bus. Cela permettra non seulement de réaliser des économies, mais aussi de contribuer à un avenir plus propre pour les transports », justifie Rich Mohr, vice-président des solutions de flotte chez ChargePoint.

Nous vous recommandons

Business, des finitions en question

Dossier

Business, des finitions en question

Quel avenir pour les versions ou les finitions Business ? Si les marques automobiles présentes sur le marché français sont nombreuses à les maintenir, toutes s’interrogent. Ont-elles encore une véritable attractivité ?À la fin des...

24/05/2022 | BMWMercedes-Benz
LeasePlan met le cap sur la location moyenne durée

LeasePlan met le cap sur la location moyenne durée

L'œil de l'expert : « L’incertitude sur les valeurs résiduelles »

Tribune

L'œil de l'expert : « L’incertitude sur les valeurs résiduelles »

Ford Fleet Management ouvre ses portes en France

Ford Fleet Management ouvre ses portes en France

Plus d'articles