Enquête

Les Français restent attachés à la voiture thermique

Christophe CARIGNANO
Les Français restent attachés à la voiture thermique

66 % des sondés pensent que la voiture thermique aura disparu dans vingt ans.

© Auto Infos

Une étude réalisée à l'occasion de la COP26 montre que les Français anticipent majoritairement la fin des voitures thermiques en 2040 avec un enthousiasme mesuré, une majorité d'entre eux (79 %) exprimant même leur attachement au véhicule thermique. 

Une étude de l'Ifop pour le fournisseur d'énergie OVO Energy France a demandé aux Français leur avis sur la fin des voitures thermiques (essence/diesel), sur la transition vers les mobilités alternatives, sur leurs attentes vis-à-vis des pouvoirs publics, de leurs entreprises et des candidats à la présidentielle.

Les Français anticipent la disparition de la voiture à moteur thermique d’ici à 2040

Une majorité de Français (66 %) pense que les voitures à moteur thermique auront disparu de la circulation d’ici à 2040. À la question sur ce que serait leur choix de véhicule à l'occasion d'un achat dans l'année à venir, 41 % des personnes interrogées affirment qu’ils opteraient pour un véhicule thermique s’ils devaient changer de voiture. Interrogés sur les moyens de transport qui constituent l’avenir de la mobilité quotidienne, 4 Français sur 10 citent d’abord la voiture hybride devant la voiture électrique (un tiers) et le vélo électrique. La voiture thermique ne se positionne qu’en quatrième position. 79 % des sondés ont une image positive de la voiture thermique, contre seulement 56 % pour la voiture électrique.

Voitures électriques : l’enthousiasme des Français encore mesuré

L'enthousiasme des Français pour la voiture électrique est plutôt modéré. Les termes « cher », « contraignant », « bobo », « gadget », « m’as-tu vu », apparaissent dans le top 10 des qualificatifs les plus cités. Parmi les principaux freins cités, on retrouve la faible autonomie des batteries des voitures électriques, le coût d’achat et de fonctionnement, le manque de bornes de recharge, la sécurité. De manière plus anecdotique, 1 Français sur 5 avoue qu’il aurait « le sentiment d’être ridicule en conduisant une voiture électrique ». Les Français sont encore partagés (50/50) sur le fait que la voiture électrique soit meilleure pour l’environnement que la voiture à moteur thermique. Enfin, 73 % des Français pensent qu’il existe une pression sociale (médiatique, politique, familiale…) pour faire changer de moyens de locomotion aux conducteurs de voitures thermiques.

Mobilités : les Français attendent d’abord des changements à l'échelle collective

Pour 41 % des Français, les pouvoirs publics devraient faire de la voiture électrique une priorité nationale. On observe sur ces thématiques un véritable clivage générationnel : 58 % des moins de 35 ans affirment qu’ils pourraient être incités à voter pour un candidat à la prochaine élection présidentielle qui soutienne les mobilités à faible émission de CO2. Ils sont presque trois fois plus nombreux dans ce cas que les plus de 65 ans. 57 % des sondés pensent que leur ville doit passer au tout-électrique pour les mobilités (ramassage scolaire, récolte des déchets, transports en commun…). Enfin, 85 % des personnes interrogées sont d’accord pour dire que « les entreprises devraient installer des bornes de rechargement pour voitures électriques sur leurs parkings », 76 % pour « limiter le nombre de déplacements professionnels de leurs salariés » et 64 % pour « changer leur flotte automobile thermique pour une flotte automobile électrique ».

Nous vous recommandons

Viaxel devient Sofinco Auto Moto Loisirs

Viaxel devient Sofinco Auto Moto Loisirs

A partir du 6 décembre 2021, la marque Viaxel spécialisée dans le financement automobile s’efface au profit de Sofinco avec comme baseline Auto Moto Loisirs. Un rattachement à la filiale du Crédit Agricole qui renforce l’image du...

L’employabilité au centre des attentes des candidats

Chronique

L’employabilité au centre des attentes des candidats

Toyota veut réduire de 100 % ses émissions carbone en Europe d’ici à 2035

Toyota veut réduire de 100 % ses émissions carbone en Europe d’ici à 2035

Achat d’une voiture d’occasion : quelles sont les démarches à effectuer ?

Publi-redactionnel

Achat d’une voiture d’occasion : quelles sont les démarches à effectuer ?

Plus d'articles