Les garagistes boudent la hot line technique

Fabio CROCCO

Sujets relatifs :

, ,
Les garagistes boudent la hot line technique

Les garagistes boudent la hot line technique

Les garagistes trop fiers et orgueilleux pour s’appuyer sur les services d’une hot line technique ? C’est la question que se pose la direction d’Autodistribution face au manque d’enthousiasme de la profession à s’abonner à Assistance Diag 24, la hot line technique mise en place en 2009 par AD International.

Un service animé depuis l’Espagne par 24 techniciens, pour la plupart d’anciens chefs d’atelier. Leur rôle étant d’accompagner les garagistes dans la recherche de pannes, l’interprétation des codes défaut et de donner les bonnes références de pièces comme les méthodes de réparation, schémas à l’appui.

La hot line compte à ce jour 1 313 abonnés, trop peu au goût de Laurent Desrouffet, directeur commercial, qui regrette ne pas avoir atteint le nombre d’au moins 3 000 inscrits au service. Une situation d’autant plus incompréhensible que le coût de l’abonnement n’est que de 55 euros par mois, soit l’équivalent d’une heure de main-d’œuvre. Un montant plutôt bon marché si l’on se réfère à celui pratiqué chez Peugeot, où chaque demande de renseignement est facturée 70 euros. Un montant aussi vite rentabilisé au regard du temps qu’Assistance Diag 24 peut faire gagner aux professionnels, qui parfois perdent des heures à essayer de trouver seuls la solution que la hot line possède.

L’an passé, le plateau a traité 17 525 demandes (résolues à 98,8 %). Soit en moyenne 13 demandes par abonnés. Ces derniers n’utiliseraient donc les services du support technique qu’une fois par mois seulement. Se pose alors la question de l’utilité d’une telle aide. Pour la direction d’Autodistribution la réponse est on ne peut plus claire : « S’appuyer sur une hot line technique est la condition de pérennité et de développement de la réparation multimarque. Il est impossible d’être performant sans elle compte tenu de la complexité exponentielle des véhicules. À moins de se limiter aux opérations basiques, de sous-traiter à la concurrence voire, pire, de refuser une réparation. »

Plus conscient des limites de leurs compétences, les ateliers espagnols se servent sept fois plus d’une hot line que leurs collègues français.

Nous vous recommandons

07ZR adapte ses formules d’abonnements selon le profil client

07ZR adapte ses formules d’abonnements selon le profil client

Pour accroitre la satisfaction de ses clients, aux multiples activités, la marketplace digitale 07ZR a retravaillé les formules d’abonnements à ses services.Pionnier des places de marché digitale dédié à l’automobile, apparu en...

Axalta désigne couleur de l’année le Magenta Royal

Axalta désigne couleur de l’année le Magenta Royal

Aniel Marketplace poursuit l’enrichissement de sa plateforme

Aniel Marketplace poursuit l’enrichissement de sa plateforme

BMW rétrofite la Mini Classic

BMW rétrofite la Mini Classic

Plus d'articles