Les grands chiffres de Renault en France en 2022

Les grands chiffres de Renault en France en 2022

Renault progresse en matière d'électrification et se réjouit du bon début de la Mégane E-Tech Electric en France.

© Renault

La marque Renault a vendu 335 971 véhicules en 2022 en France, soit un recul de 14,7 % sur un marché VP et VUL en baisse de 10,3 %. Malgré ce résultat, la firme poursuit son plan et sa stratégie commerciale basée sur la valeur.

Renault a vendu 335 971 véhicules particuliers et utilitaires légers en France en 2022. Un nombre en baisse de 14,7 % par rapport à 2021, sur un marché (VP+VUL) en recul de 10,3 %. Ce bilan se décompose entre 236 405 véhicules particuliers et 99 566 véhicules utilitaires légers. Au-delà de ces données brutes en retrait, la marque insiste sur plusieurs indicateurs positifs. Ainsi, les ventes à particuliers ont représenté 115 606 unités l’année dernière, soit une hausse de 12 % par rapport à 2021. La part de marché de Renault sur ce secteur plus rémunérateur que les flottes atteint 16,3 %, soit une hausse de 2,2 %. Les ventes aux clients particuliers pèsent donc 46,4 % des ventes globales, soit une progression de 2,4 % par rapport à l’année précédente. Un élément positif pour la marque, en lien direct avec sa politique commerciale tournée vers la valeur et non plus sur les volumes.

Réussite pour Arkana

Le deuxième axe du plan de la marque porte sur la reconquête du segment C. Un retour qui repose en grande partie sur le succès d’Arkana. Avec 31 638 exemplaires vendus en 2022, ce SUV coupé a largement rempli sa mission. Il sera épaulé cette année par le nouveau SUV Austral, qui devrait générer des volumes perdus par les résultats décevants du Kadjar. Sur le même segment, la Megane E-Tech Electric a tiré son épingle du jeu, avec 15 580 immatriculations depuis le mois de mai. Au total, la firme a commercialisé 86 788 véhicules sur ce segment en 2022, soit une hausse de 22,2 % par rapport à 2021.

Les véhicules électrifiés progressent

Renault a vendu 103 905 véhicules électrifiés en France en 2022, soit une hausse de 26 % par rapport à 2021. Les motorisations E-Tech, qui vont de l’hybride à l’électrique pur, en passant par l’hybride rechargeable, ont représenté 44 % des ventes de véhicules particuliers, contre 30,7 % en 2021. Les modèles 100 % électriques ont atteint 40 430 unités, en hausse de 24,6 % par rapport à 2021. Les motorisations hybrides se sont élevées à 59 355 unités, soit une amélioration de 55,8 %. L’arrivée d’Austral devrait renforcer ce poids, puisque 80 % des commandes enregistrées sur les quatre premiers mois de commercialisation portaient sur des versions E-Tech full hybride.

Nous vous recommandons

« Ivresse des profondeurs et manque d'oxygène » : le marché automobile VP en 2022 par Marc Bruschet Mobilians

« Ivresse des profondeurs et manque d'oxygène » : le marché automobile VP en 2022 par Marc Bruschet Mobilians

L'analyse du marché automobile des voitures particulières par la branche des concessionnaires VP de Mobilians montre non seulement une crise de l'offre mais aussi une crise de la demande depuis le second semestre 2022. En cause :...

27/01/2023 | CNPAMarché France
Aramis Group affiche ses ambitions pour 2023

Aramis Group affiche ses ambitions pour 2023

Comment la location longue durée (LLD) a su s'imposer en France

Comment la location longue durée (LLD) a su s'imposer en France

L’électrique a représenté 50 992 VN et VO sur le marché français du deux-roues 2022

L’électrique a représenté 50 992 VN et VO sur le marché français du deux-roues 2022

Plus d'articles