Les immatriculations de VP neufs en berne en janvier

Sujets relatifs :

, ,
Les immatriculations de VP neufs en berne en janvier

Les immatriculations de VP neufs en berne en janvier

Entre couvre-feu et crise sanitaire, le marché automobile français doit faire face à des vents contraires. Comme l’ensemble de l’économie, il démarre donc l’année difficilement, avec une nouvelle baisse de 5,85 % par rapport à la même période en janvier 2020.

Selon le Comité des constructeurs français d’automobiles (CCFA), le marché automobile français entame l’année 2021 sur une baisse de 5,85 %, avec 126 381 unités vendues. Ce repli du marché était largement attendu par les professionnels. En effet, le premier mois de l’année est généralement difficile en raison du déstockage de fin d’année. Il faut aussi noter que ce premier mois de l’année comptait deux jours ouvrés de moins par rapport au même mois en 2020. Sans oublier que le mois de référence, janvier 2020, était déjà historiquement très bas. En effet, en raison de l’application des nouvelles normes fin 2019, les immatriculations de voitures neuves avaient accusé une baisse de 13,4 % sur cette période pour un total de 134 230 unités immatriculées.

Les marques françaises en souffrance (- 9,93 %)

Les marques françaises ont particulièrement souffert en ce début d’année avec une baisse de 9,93 % pour une part de marché de 57,98 %. Les ventes du groupe PSA ont baissé de 16,84 %. Toutes ses marques sont dans le rouge en ce début d’année : Citroën (- 21,24 %), Peugeot (- 10,88 %), DS (- 33,82 %) et Opel (- 31,75 %). En revanche, le groupe Renault a vu ses ventes progresser de 2,5 %, même si les ventes de la marque Renault ont évolué à la baisse (- 20,95 %). Dacia, une marque du groupe Renault, a cependant enregistré un excellent mois de janvier (+ 95,1 %).

Les marques importées dans le vert

Les marques étrangères ont mieux résisté, puisqu’elles affichent finalement une légère hausse de 0,43 %. Le groupe Volkswagen, premier importateur en France, enregistre une hausse de 5,2 %. Ses différentes marques ont connu des évolutions diverses : Volkswagen (+ 6,85 %), Audi (+ 0,04 %), Skoda (+ 11,69 %), Seat (+ 0,39 %) et Porsche (- 29,41 %).

À noter les bonds de Jeep (+ 80,24 %), de Volvo (+ 48,25 %), de Suzuki (+45,35 %), de Smart (+ 41,56 %), de Mini (+ 19,8 %), de Hyundai (+ 15,66 %), de Ford (+ 10,88 %), Kia (+ 7,3 %), Mercedes (+ 3,07 %). Les marques Mitsubishi (- 65,41 %), Jaguar (- 51,97 %), Alfa Romeo (- 51,83 %), Lexus (- 34,99 %), Land Rover (- 33,56 %), Nissan (- 30,39 %), Fiat (- 24,78 %), Toyota (- 6,85 %) et BMW (- 5,78 %) ont en revanche marqué le pas le mois dernier.

Nous vous recommandons

Sécurité : les Français ne connaissent plus le code de la route

Sécurité : les Français ne connaissent plus le code de la route

Le dernier baromètre prévention routière Allianz France-CSA a interrogé les Français sur leurs connaissances du code de la route et moins de la moitié des répondants a obtenu un score satisfaisant !Vélo, trottinette, gyroroues, etc....

Le top 10 des voitures les plus vendues aux entreprises en France en juin 2022

Le top 10 des voitures les plus vendues aux entreprises en France en juin 2022

Vous avez 7 chances sur 10 de voir votre voiture abîmée si vous la garez dans la rue…

Etude

Vous avez 7 chances sur 10 de voir votre voiture abîmée si vous la garez dans la rue…

Mobilité électrique : les marges des constructeurs automobiles augmentent

Mobilité électrique : les marges des constructeurs automobiles augmentent

Plus d'articles