Les prévisions de production automobile s’obscurcissent en Europe

Les prévisions de production automobile s’obscurcissent en Europe

Les perspectives à court terme de la Chine et de l’Asie du Sud demeurent soutenues grâce à une chaîne d'approvisionnement stabilisée car locale.

© Jean-Francois Lami / Stellantis

Selon les dernières prévisions des experts de S&P Global Mobility, de nouvelles contractions de la production de véhicules légers sont à prévoir en Europe et aux États-Unis tandis que l’Asie assure toujours sa chaîne d'approvisionnement.

Inflation élevée, hausse des taux d'intérêt et stagnation économique constituent le trio désastreux qui empêche les marchés des États-Unis et de l'Europe de l'Ouest de remonter la pente. C’est en tout cas ce que confirme la dernière mise à jour des projections de production de véhicules légers d'octobre 2022 par le prévisionniste automobile S&P Global Mobility. Pour ces deux régions du monde, les prévisions s’exposent en effet à la baisse à court et à moyen terme, stagnant respectivement à un peu plus de 15 et 16 millions d’unités pour 2023.

Alors que la pénurie de semi-conducteurs joue grandement sur les difficultés rencontrées par les productions européennes et américaines, la demande automobile en berne – dont le manque de dynamisme « devrait s'accélérer en 2023 sur plusieurs marchés clés », prédit S&P Global Mobility – impactera à moyen terme le volume des stocks qui sortiront d'usines. Parallèlement, à plus long terme, ce sont les prix des véhicules aux niveaux d'électrification accrus qui s’inscriront comme un obstacle potentiel aux envies d'acheter un véhicule. L’ensemble du contexte, actuel comme à venir, ne semble donc pas propice à l’expansion de la production automobile dans ces zones géographiques occidentales.

La situation empire pendant que la Chine bâtit son empire

Inversement, les perspectives à court terme (jusqu'à fin 2022) de la Chine et de l’Asie du Sud demeurent soutenues par une solide performance possible grâce à une chaîne d'approvisionnement stabilisée – car locale – et des carnets de commandes toniques. En 2023, la production automobile de la Chine devrait d'ailleurs dépasser les 26 millions d'unités sur un total de plus de 85 millions de véhicules légers.

En somme, « la Chine rebondit fortement depuis les blocages du deuxième trimestre tandis que les équipementiers en Europe et en Amérique du Nord sont toujours limités par la difficulté à sécuriser les approvisionnements en composants », résume Mark Fulthorpe, directeur exécutif, prévisions de production de véhicules légers chez S&P Global Mobility. Dans cette partie orientale du monde, seul le Japon se trouve à la peine avec des prévisions de variations négatives.

Nous vous recommandons

Les conducteurs de véhicules électrifiés préfèrent se charger... à domicile

Etude

Les conducteurs de véhicules électrifiés préfèrent se charger... à domicile

Depuis 2019, Enedis étudie année après année le comportement des utilisateurs de véhicules électrifiés (100 % électriques ou hybrides rechargeables). Si le parc a considérablement progressé depuis quatre ans, les habitudes des...

Le marché français du VN affiche une croissance à deux chiffres !

Le marché français du VN affiche une croissance à deux chiffres !

La France dépasse (à peine) les 75 000 points de recharge publics

La France dépasse (à peine) les 75 000 points de recharge publics

Acquérir un véhicule électrique : entre surcoûts et économies

Etude

Acquérir un véhicule électrique : entre surcoûts et économies

Plus d'articles