Les prix du carburant et le dernier kilomètre en tête des préoccupations des flottes pour cet hiver

Les prix du carburant et le dernier kilomètre en tête des préoccupations des flottes pour cet hiver

Pour faire face à ces multiples obstacles, près de la moitié (48 %) des flottes interrogées par l'enquête de Solera pressentent que leur planche de salut se situe dans la technologie.

© Solera

Inflation, réglementation restreignant l’accès des villes aux véhicules thermiques, pénurie de chauffeurs… Le contexte riche en problématiques inquiète les responsables de flotte, comme le souligne une étude menée par l’entreprise Solera.

Concevant des logiciels de gestion du cycle de vie des véhicules, Solera Holdings a interrogé, entre le 26 août et le 1er septembre 2022 par le biais de la société d'études de marché indépendante Censuswide, un échantillon national représentatif de 1 523 gestionnaires de flotte au Royaume-Uni, en France, en Allemagne, en Italie, aux Pays-Bas, en Espagne, au Portugal, en Autriche et en Suisse. Publiant les résultats tirés de ces sondages, Solera confirme ainsi que les dirigeants de parcs roulants européens se préparent à être confrontés à un hiver compliqué, marqué par des coûts de carburant élevés et un manque de conducteurs.

2023, une année complexe à venir

Sans surprise, parmi les principales angoisses formulées par les gestionnaires de flotte sondés figure, en pole position, la hausse du coût du carburant pour 59 %. Trois quarts des répondants (76 %) déclarent en effet que leurs frais liés au plein de leurs véhicules ont augmenté au cours des six derniers mois. Une conjecture qui ne risque malheureusement pas de s’arranger l'année prochaine. Le second défi de taille à relever pour les responsables de flotte réside dans la pénurie de chauffeurs. Au total, 25 % des sondés pointent ce souci, un taux qui monte même à 30 % au Royaume-Uni, 33 % en Allemagne et 35 % en Autriche.

Malgré cette crainte, un tiers des flottes (33 %) indiquent cependant avoir observé des niveaux de satisfaction des conducteurs améliorés, notamment grâce à des augmentations de salaires engendrées par un déséquilibre entre la demande et les ressources disponibles, mais aussi l’exigence accrue des clients. Selon l'étude de Solera, 79 % des gestionnaires de flotte affirment qu'ils doivent effectuer des livraisons plus rapidement et 60 % déclarent avoir vu le volume de commandes à effectuer croître au cours des six derniers mois.

Se tourner vers la technologie pour surmonter les difficultés

Pour faire face à ces multiples obstacles, près de la moitié (48 %) des flottes interrogées par l'enquête de Solera pressentent que leur planche de salut se situe dans la technologie. Par exemple, 35 % jugent ainsi qu’une plateforme centralisant les données exploitables pour alimenter leur flux d’informations nécessaires au fonctionnement du parc rendrait les livraisons plus efficaces. Une productivité qui les aiderait à passer plus sereinement la période d’incertitudes qui vient.

Nous vous recommandons

En France, 50 % des flottes automobiles capables de passer à l'électrique en restant rentables selon Geotab

Etude

En France, 50 % des flottes automobiles capables de passer à l'électrique en restant rentables selon Geotab

Selon une étude européenne menée par le télématicien, la moitié des parcs automobiles français de véhicules commerciaux sont aujourd'hui en capacité d'assurer leur transition vers l'électrique tout en restant rentable. Un résultat...

Quelles mobilités pour quelle région du monde ?

Quelles mobilités pour quelle région du monde ?

La Renault Mégane E-Tech prend la tête des ventes de véhicules électriques

La Renault Mégane E-Tech prend la tête des ventes de véhicules électriques

Sécurité routière : l’été résumé par un triste bilan

Sécurité routière : l’été résumé par un triste bilan

Plus d'articles