Les tensions s’exacerbent entre Citroën et son réseau de concessionnaires

Alexandre Guillet

Mis à jour le à

Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Les tensions s’exacerbent entre Citroën et son réseau de concessionnaires

© Citroën

Dans un courrier adressé à la direction générale de Citroën et de Stellantis, le groupement des concessionnaires français de Citroën tire la sonnette d’alarme et réclame un business model viable, afin de pouvoir envisager « un avenir commun ».

Alors que Stellantis vient d’annoncer le remboursement d’une ligne de crédit de 6,3 milliards d’euros en Italie avant même sa date d’échéance et que Carlos Tavares, président directeur général du groupe, et sa garde rapprochée répètent à l’envi que « le cash est roi », les concessionnaires français de Citroën continuent de les alerter sur la détérioration profonde de leurs résultats avec la marque.

Dans un courrier que s’est procuré Auto Infos, le groupement des concessionnaires Citroën et DS Automobiles interpelle ainsi Guillaume Couzy, country manager Stellantis pour la France depuis le 1er mars 2021, et Jérôme Gautier, directeur de Citroën France, en soulignant un déséquilibre dans la relation entre la marque et ses distributeurs, qui ne gagnent plus d’argent en la représentant.

Des résultats en trompe-l'oeil

Derrière les résultats bruts de Citroën en France, notamment un gain de part de marché, encore confirmé en janvier 2022 (15738 immatriculations de véhicules neufs, en repli de 7,9%, mais avec une part de 12%), se cache une réalité moins réjouissante : un effondrement sur le canal des particuliers (« -26%, ce qui nous place dans le dernier quartile des marques à 33% de part de vente »), et un recours exagéré aux ventes tactiques (« +26% qui nous place dans le 2ème quartile des marques à 31% de part de vente »).

Pour le réseau, le constat est rude : perte d’attractivité de la marque, positionnement prix inadapté, et objectifs trop ambitieux. Le groupement remet en cause les politiques commerciales de la marque et le déploiement de logiciels peu aboutis, pour dire le moins.

Le réseau est dans le rouge depuis deux ans

Le groupement dénonce aussi un pilotage des valeurs résiduelles qui présente, à terme, un risque financier pour le réseau dont la rentabilité est négative et interdit donc les jeux de provisions. Sur ce dernier point, la crispation est forte : « A chaque augmentation forte des prix que vous avez pratiquée durant ces 12 derniers mois, accompagnée d’une baisse de conditions commerciales clients, Stellantis en a conservé le bénéfice pour lui seul, même si une partie est justifiée par une augmentation des coûts ».

Last but not least, le groupement réclame le paiement « de garanties de prix, de primes, d’animations ponctuelles, de remboursements de malus qui datent pour certains de plus de deux ans ».

L'ultimatum du réseau à la marque reste encore diplomatique

Le Comité du Groupement des Concessionnaires Citroën et les Délégués Régionaux réclament un ajustement de la politique commerciale de la marque et des objectifs, sur le modèle de ce qui a été fait chez Opel en 2021, afin de pouvoir envisager un retour à la rentabilité en 2022, après deux ans de vaches maigres, et plus avant, « un avenir commun ».

Rappelons que la marque Citroën est aussi en délicatesse avec ses agents depuis plusieurs mois,

Nous vous recommandons

Le Gouvernement débloque 100 millions d'euros pour accompagner la filière auto dans ses mutations

Le Gouvernement débloque 100 millions d'euros pour accompagner la filière auto dans ses mutations

Le Gouvernement annonce le lancement de « Rebond Industriel ». Ce dispositif a pour but d'accompagner les territoires concernés par les transformations de la filière automobile.Le ministre de l'Économie des finances de la souveraineté...

Auto Infos vous souhaite de bonnes vacances !

Auto Infos vous souhaite de bonnes vacances !

Jean Lain Mobilités s’empare des mobilités urbaines

Reportage

Jean Lain Mobilités s’empare des mobilités urbaines

DBT en forte croissance grâce à ses bornes de recharge électrique

DBT en forte croissance grâce à ses bornes de recharge électrique

Plus d'articles