Les trottinettes électriques de Jawls débarquent à Bordeaux

Clotilde Gaillard
Les trottinettes électriques de Jawls débarquent à Bordeaux

Les trottinettes électriques de Jawls débarquent à Bordeaux

La toute jeune start-up française va déployer une flotte de trottinettes électriques en libre-service dans deux villes européennes à partir du 16 décembre. À Bordeaux, ce sera une centaine de véhicules qui sera mis à la disposition des usagers tandis qu’à Munich, le parc s’élèvera à 500 engins.

Sur le marché très encombré de la mobilité urbain en libre-service, un nouvel acteur vient de faire son apparition aux côtés de Lime, Bolt ou VOI. Lancée cette année, Jawls a déjà su s’imposer dans l’écosystème du free-floating et dépasser les frontières nationales puisque la jeune pousse implantera, le 16 décembre 2020, une flotte de 600 trottinettes électriques à Bordeaux et Munich. Dans le détail, 100 véhicules seront exploités pour les Bordelais alors que les Munichois, eux, auront accès à un parc de 500 engins.

Une recharge possible chez les commerçants

Pour se démarquer de la concurrence, Jawls avance une autonomie de ses trottinettes électriques comprise entre 30 et 40 km. Le poids et la robustesse de ses véhicules sont également mis en lumière : « la batterie est amovible, légère et résistante », affirme en effet l’entreprise. Mais ce qui pourrait véritablement convaincre les utilisateurs de ce nouveau service de mobilité douce en ville, c’est le mode de recharge itinérant permis par Jawls. En somme, l’usager pourra faire le plein électrique de sa trottinette pendant son trajet, chez un commerçant partenaire identifié et via un système de click & collect très à la mode actuellement. Cette solution permettra ainsi au client de Jawls d’engranger des crédits et de bénéficier de tarifs préférentiels sur ses prochaines courses. Bien que pour son lancement, la start-up propose déjà une offre plutôt attractive à 0,12 €/ minute, sans frais de déblocage.

Dans un souci de cohérence écologique, Jawls affirme également que la charge classique de ses trottinettes électriques, effectuée directement dans les aires de stationnement, sera gérée par ses techniciens se déplaçant de jour en vélo-cargo. Une manière d’éviter de les transporter en camion et donc d’annihiler la réduction des émissions de CO2 induite par l’adoption de ce mode de déplacement « propre ». Et de convaincre des usagers, professionnels comme particuliers, de plus en plus enclins à se tourner vers les EDPM, voire d’en devenir propriétaires. Si le modèle de Jawls séduit donc les habitants de Bordeaux et nos voisins allemands, la jeune société envisage de poursuivre sons extension à d’autres villes et d’autres pays dans les prochains mois.

Nous vous recommandons

#CONNECTfleet Awards : découvrez les lauréats !

#CONNECTfleet Awards : découvrez les lauréats !

Mercredi 1er décembre, au cours de notre cinquième édition de l’événement #CONNECTfleet, L’Automobile & L’Entreprise a décerné ses #CONNECTfleet Awards. Découvrez ci-dessous les gestionnaires de parc et les projets les plus...

« Watéa by Michelin, c'est un abonnement clé en main à la mobilité propre »

Entretien

« Watéa by Michelin, c'est un abonnement clé en main à la mobilité propre »

Le verdissement de la flotte d’équipements de Point.P se poursuit

Le verdissement de la flotte d’équipements de Point.P se poursuit

[Tribune] Cinq conseils pour un projet pilote de flotte électrique

Tribune

[Tribune] Cinq conseils pour un projet pilote de flotte électrique

Plus d'articles