Lhyfe aborde l'hydrogène renouvelable… en mer

Lhyfe aborde l'hydrogène renouvelable… en mer

Matthieu Guesné (Lhyfe) et Olivier Trétout (Nantes Saint-Nazaire Port).

© Lhyfe

Acteur de la production d’hydrogène vert, Lhyfe s’est allié au quatrième grand port maritime français, Nantes Saint-Nazaire Port, pour développer la filière maritime de l’H2 et ainsi soutenir la transition vers cette énergie propre.

L’hydrogène fait figure d’innovation énergétique d’avenir, en témoigne la Commission européenne qui, il y a quelques mois, annonçait l’investissement de 292 millions d’euros pour soutenir 24 projets dédiés aux déploiements d’infrastructures de carburants alternatifs, dont plusieurs concernaient l’hydrogène. Un créneau sur lequel s’inscrit, depuis 2017, l’entreprise récemment entrée en Bourse, Lhyfe. Après avoir inauguré son premier site industriel de production d’hydrogène vert renouvelable au second semestre 2021, voici que Lhyfe embarque pour un nouveau projet de production d’hydrogène renouvelable, en mer cette fois.

Surfer sur la vague

Fin septembre, le spécialiste de la production et de la distribution d’hydrogène renouvelable a déployé son projet Sealhyfe dans les bassins de Saint-Nazaire. Premier prototype mondial, celui-ci sera connecté à une éolienne flottante et délivrera une puissance de 1 MW. Pour cause : « Le développement de l’hydrogène en mer est le prochain grand défi qui nous attend », justifie Matthieu Guesné, président-directeur général et fondateur de Lhyfe.

Par cette collaboration, Lhyfe et Nantes Saint-Nazaire Port entendent identifier des espaces et équipements portuaires susceptibles d'accueillir des prototypes en développement R&D ainsi que tester des solutions inédites pour les besoins industriels. Les deux entités prévoient aussi d’associer leurs réflexions autour de la question logistique du rapatriement à terre de l'hydrogène renouvelable produit en mer « pour accélérer le développement des solutions qui permettront de décarboner la mobilité et l’industrie de façon massive, dans toutes les régions bénéficiant d’un littoral », souligne Matthieu Guesné.

Membre de France Hydrogène et d’Hydrogen Europe, Lhyfe envisage enfin de développer et d'opérer des plateformes de production d’hydrogène renouvelable en mer sur des structures fixes existantes, ou sur des fondations de type posées ou flottantes, au plus près des sources d’énergie offshore (c’est-à-dire au large). À horizon 2030-2035, cette pratique de production en mer pourrait d’ailleurs représenter une capacité installée additionnelle d’une puissance de l’ordre de 3 GW pour Lhyfe.

Nous vous recommandons

Advenir : nouvelle prime pour la location courte durée mais fin d'aide à la recharge pour les salariés

Advenir : nouvelle prime pour la location courte durée mais fin d'aide à la recharge pour les salariés

Dès le 1er janvier 2023 les projets d’installation de bornes de recharge en résidentiel collectif financés par un employeur ne seront plus subventionnés par le programme Advenir. Parallèlement, les loueurs courte durée...

Les vélos cargos ont maintenant leur GPS adapté

En bref

Les vélos cargos ont maintenant leur GPS adapté

Engie Solutions complète les infrastructures de recharge de Vinci Autoroutes

Engie Solutions complète les infrastructures de recharge de Vinci Autoroutes

Green NCAP lance un outil pour comparer l’impact des voitures en cycle de vie

Green NCAP lance un outil pour comparer l’impact des voitures en cycle de vie

Plus d'articles