«~Loc'oto a été créée pour démocratiser la LLD auprès des TPE et PME~»

Sujets relatifs :

, ,
«~Loc'oto a été créée pour démocratiser la LLD auprès des TPE et PME~»

«~Loc'oto a été créée pour démocratiser la LLD auprès des TPE et PME~»

Fruit d’une longue réflexion interne, Loc’oto a été créée par le groupe de distribution automobile Jean Rouyer pour ne plus voir aucun client s’échapper vers la concurrence.

Cette nouvelle structure, officiellement lancée en tout début d’année suite à l’intégration de deux talents issus du monde de la LLD, à savoir David Guitton et Jonathan Fétiveau, se positionne ainsi comme une solution multimarque complémentaire pour pouvoir adresser les flottes d’entreprise dans leur globalité et conserver le client dans l’écosystème du groupe. Elle se veut aussi une alternative au marché (très) concentré de la location longue durée dédiée aux entreprises, en proposant différentes formules de location pour les parcs automobiles allant de 5 à 300 véhicules. « Une dizaine de clients a été signée en quatre mois et nous avons clôturé à fin avril à 130 commandes, représentant majoritairement des marques différentes de celles déjà distribuées par le groupe, se réjouit David Guitton, directeur de la nouvelle entité. Notre objectif est de pouvoir générer de la valeur, de la plus-value, auprès des très petites, petites et moyennes entreprises (TPE-PME), acheteurs d’une certaine proximité et de plus de souplesse dans les process. »

Une offre de proximité lisible et flexible

Pour s’imposer sur ce marché déjà bien fourni de la LLD, Loc’oto met en avant sa structure de proximité à taille humaine, forte de l’agilité d’une PME et la fiabilité d’un groupe familial historique. Dans le détail, son offre repose sur trois propositions de lancement assez simples : de la location longue durée flexible et adaptable avec des prestations étudiées sur-mesure pour le client ; de la location moyenne durée pour pallier aux délais de livraison des constructeurs ou encore aux périodes d’essai ; et un pack flexibilité pour faciliter l’adoption de véhicules 100 % électriques en y couplant un crédit-temps pour pouvoir profiter d’un véhicule thermique. « Sur-mesure et clés en main, elles comprennent la mise à disposition des véhicules ainsi que tous les services associés gérés par un interlocuteur unique et décisionnaire : livraison, véhicules d’assistance et entretien, restitution transparente », explique David Guitton. Sur ce dernier point, pour se différencier des grands noms de la LLD, Loc’oto a choisi de prendre les devants. « L’expertise est réalisée en amont, afin que les frais de remise en état soient calculés et envoyés à nos clients avant la restitution des véhicules, précise le directeur. En ce sens, nous sommes différents des grosses structures centralisées où le client dispose d’un service plutôt impersonnel. Une PME qui parle à un grand groupe, ne parle pas la même langue. Les clients sont demandeurs de schéma d’organisation différents. C’est toute la légitimité de Loc’oto, une alternative de proximité dans un marché de la location longue durée dominé par des banques et de grandes structures peu agiles », argumente David Guitton.

Vers le fleet management

Aujourd’hui composée de trois collaborateurs, l’équipe de la jeune pousse en accueillera bientôt un quatrième. Globalement, elle ambitionne de réaliser cette année un chiffre d’affaires de 700 000 euros pour un total de 350 commandes. Les objectifs sont de 500 mises à la route en 2022 et 650 en 2023 pour un chiffre d’affaires de 5 millions d’euros d’ici à deux ans. Pour le moment installée près de Nantes (44), la marque devrait compter dans les années à venir un réseau national en ouvrant des agences dans les principales villes de France, à commencer par Bordeaux dès l’an prochain. Enfin, les clients de Loc’oto ne possédant généralement pas de direction des achats ou de gestionnaire de flotte, le loueur se tournera naturellement vers une proposition de fleet management, ou infogérance, à partir de 2022 ou 2023. « Notre ambition est de proposer des solutions de mobilités mais aussi, et surtout, d’accompagner les flottes dans la gestion complète des parcs », conclut David Guitton.

Loc’oto en chiffres clés :
  • • Création de la société en 2020
  • • 350 commandes visées sur l’année
  • • Objectif de 700 000 euros de chiffre d’affaires en 2021
  • • 1 500 véhicules à la route fin 2023…
  • • … pour un chiffre d’affaires de 5 millions d’euros.

Nous vous recommandons

Volvo Cars entrera en Bourse fin octobre

Volvo Cars entrera en Bourse fin octobre

À compter du 28 octobre prochain, le constructeur suédois sera introduit à la Bourse de Stockholm. Avec une valorisation comprise entre 16 et 20 milliards d'euros, la marque mettra sur le marché des actions représentant jusqu’à 24 %...

Mauvaise nouvelle pour Maserati

Mauvaise nouvelle pour Maserati

Foxconn s’invite sur le marché du véhicule électrique

Foxconn s’invite sur le marché du véhicule électrique

BMW se prépare à une interdiction anticipée des moteurs thermiques

BMW se prépare à une interdiction anticipée des moteurs thermiques

Plus d'articles