Loi Climat : la publicité mensongère sur les véhicules propres va continuer

Alexandre Guillet

Sujets relatifs :

Loi Climat : la publicité mensongère sur les véhicules propres va continuer

Loi Climat : la publicité mensongère sur les véhicules propres va continuer

Dans une tribune qui fait fi du « politiquement correct », Valérie Mas et Fabien Carimalo, co-dirigeants de WeNow, entreprise qui n’est pas vraiment ancrée dans une culture de « car guys », pointent du doigt la confusion que peut alimenter la Loi Climat à propos des supposées vertus environnementales de certaines voitures.

Suite à l’examen en première lecture jeudi 11 mars 2021 à l’Assemblée nationale du projet de loi Climat, où les députés ont donné un premier feu vert à l’interdiction de la publicité pour les seules énergies fossiles à l’exclusion du secteur automobile, nous voulions faire une mise au point.

« Partir du principe que le marketing pour les véhicules dits « propres » est suffisant pour rendre nos modes de consommation plus vertueux est une erreur d’analyse majeure.

Ces véhicules arrivent sur le marché avec une dette écologique liée à la production de leur batterie. Parler de véhicule « propre » est déjà faux à cette étape », exposent Valérie Mas et Fabien Carimalo, co-dirigeants de WeNow, greentech spécialiste de la transition bas carbone des entreprises.

Et d’ajouter : « Il est donc urgent d’éduquer les consommateurs et de cesser d’appeler ces véhicules « propres ». Rien n’est propre par essence. Tenir ce discours dédouane le consommateur d’un quelconque effort. Cela ne l’incite pas non plus à prendre part activement à la transition énergétique autrement que par son portefeuille.

La profession automobile est enfermée dans cette ambiguïté marketing et surfe sur l’appellation « propre » que pouvoirs publics ont endossée et promeuvent.

Nous alertons l’Etat, les constructeurs et la filière communication sur l’enjeu d’une meilleure information des consommateurs et sur la nécessité absolue d’accompagner les conducteurs dans l’adoption de nouvelles technologies. C’est la responsabilité de tout le secteur et ses parties prenantes, y compris l’Etat ».

Nous vous recommandons

L'Avere confirme la prolongation du programme Advenir

L'Avere confirme la prolongation du programme Advenir

Alors qu’il devait cesser à la fin du mois d’octobre, le coup de boost accordé par l’organisme pour accélérer davantage le déploiement de la recharge sur le territoire français se poursuivra finalement jusqu’au 31 mars 2022. Le...

Bridgestone et Here collaborent pour la gestion de flotte

Bridgestone et Here collaborent pour la gestion de flotte

Core For Tech mène à bien une nouvelle levée de fonds

Core For Tech mène à bien une nouvelle levée de fonds

L’Europe appelle à des mesures de sécurité routière plus strictes

L’Europe appelle à des mesures de sécurité routière plus strictes

Plus d'articles