Vidéo

Essai - Lynk&Co 01 : le SUV hybride rechargeable à la demande

Antonin Moriscot

Sujets relatifs :

, ,
Essai - Lynk&Co 01 : le SUV hybride rechargeable à la demande

Le Lynk&Co 01 est un très proche cousin du Volvo XC40.

© Lynk&Co

Venue de Chine, la jeune marque Lynk&Co s’attaque au marché européen avec un SUV hybride rechargeable nommé 01. Un véhicule proposé sur abonnement et qui peut se partager avec d’autres conducteurs.

Les modèles « exotiques » se multiplient sur les routes européennes et françaises. Encore peu connu, Lynk&Co s’inscrit dans cette nouvelle tendance. MG Motor ZS EV, 5, E-HS, Marvel-R, Aiways U5, Seres 3 et 5, LEVC TX et VN5, etc. Comme les constructeurs et modèles cités, le jeune constructeur automobile est de nationalité chinoise. En effet, il s’agit de l’une des marques du géant Geely qui comprend notamment dans son portefeuille LEVC (les « Black Cab » électriques londoniens), Proton, Polestar, Lotus ou encore… Volvo.

Pour tenter de pénétrer le marché européen – et donc français – les dirigeants de la marque ont décidé de lancer comme premier modèle le 01. Un SUV hybride rechargeable basé sur… le Volvo XC40. Un lancement qui s’accompagne toutefois de quelques spécificités. Ainsi, Lynk&Co tourne le dos à la distribution traditionnelle. Ce qui signifie que la marque ne dispose d’aucune succursale, d’aucun concessionnaire ou agent. Toutefois, plusieurs clubs ouvrent peu à peu leurs portes dans les grandes métropoles ou capitales européennes. Après Amsterdam (Pays-Bas), Anvers (Belgique), Berlin (Allemagne), Barcelone (Espagne) et Göteborg (Suède), c’est à Paris, au sein d’un ancien atelier situé dans le 11e arrondissement, que les curieux et prospects seront prochainement accueillis par les équipes de la marque.

L’abonnement est la (nouvelle) norme

En attendant, tout se passe en ligne : de la découverte du produit jusqu’à sa vente. Enfin, plutôt jusqu’à l’abonnement du client. En effet, là encore, l’idée est de ne pas recourir aux méthodes de vente traditionnelle, c’est-à-dire faire du volume et gagner des parts de marché mais répondre à un besoin de mobilité. Le SUV Lynk&Co 01 est donc proposé en abonnement. Une formule à distinguer de la location longue durée puisqu’aucune durée justement n’est inscrite au contrat.

« Ces deux modes de consommation prennent la forme d’un contrat mensuel […] mais ce qui nous différencie, c’est la notion de "clé en main" avec l’entretien et l’assurance inclus pour 500 euros par mois. Chez nous, au bout d’un mois, le client peut résilier son contrat quand il le souhaite. Dans ce cas-là, soit le véhicule est rendu, soit il est acheté à un prix calculé en fonction de l’âge et du kilométrage et le client continue à bénéficier des services de la marque comme la possibilité de partager son véhicule », détaillait à l’automne dans les colonnes de L’Automobile & L’Entreprise (n°269), Alain Visser, CEO de Lynk&Co International.

Si toutefois un client entend être propriétaire du véhicule, cela est bien entendu possible. Il en coûtera 41 500 euros à l’acquéreur pour rouler dans un véhicule hybride rechargeable, à l’unique finition très correctement équipée. Le seul choix possible sera celui de la teinte de carrosserie : noir ou bleu.

« Réduire les coûts de détention »

« Au lancement nous nous sommes concentrés sur les clients particuliers mais nous pensons qu’à terme, à peu près un tiers de notre business sera porté par les flottes. C’est pourquoi nous avons lancé une offre dédiée avec l’objectif de faire baisser les coûts de détention. Le contrat est mensuel, sans engagement et les entreprises peuvent réaliser des économies grâce à la fonctionnalité de partage incluse dans le véhicule. Avec ALD Automotive nous avons également développé une offre de leasing très flexible avec une durée de détention minimale de 24 mois et un kilométrage annuel qui s’adapte à chaque client », ajoutait Alain Visser.

Vers une gamme plus complète ?
 

Le SUV Lynk&Co 01 est le premier véhicule lancé sur le marché européen. Néanmoins, en Chine, la gamme Lynk&Co est riche d’une demi-douzaine de modèles : de la berline 03 en passant par le SUV citadin 02 ou le SUV-coupé 05. Des véhicules PHEV ou 100 % électriques. Si l’engouement pour la marque est présent, il n’est pas impossible qu’un nouveau véhicule débarque sur le Vieux-Continent. Selon nos informations, il pourrait s’agir d’une citadine zéro émission. Un modèle dont le format semble plus adapté à l’environnement des grandes métropoles.

Mais au juste, pourquoi choisir ce Lynk&Co 01 plutôt qu’un modèle concurrent ? Le design atypique du véhicule peut être un élément différenciant pour nombre de collaborateurs. Avec ses optiques avant globuleux, le 01 attire le regard des passants dans la rue, campé sur des roues de 20 pouces et équipés de jantes arborant un liseré bleu anodisé, des passages de roues larges, et des feux arrières atypiques. Pour les responsables de parc, ce véhicule est également un bon outil d’optimisation fiscale. Uniquement proposé en hybride rechargeable, il bénéficie donc d’un bonus écologique, d’une TVS réduite… et d’une vignette Crit’Air 1 permettant un accès facilité aux territoires concernés par les ZFE-m.

Confort en retrait

Sous le capot, le véhicule embarque comme son cousin premium Volvo un trois-cylindres essence de 1 447 cm3 développant 180 chevaux et associé à un bloc électrique de 60 kW, soit 82 ch. Affichant donc une puissance cumulée de 261 chevaux, la mécanique est couplée à une batterie lithium-ion de 17,6 kWh autorisant jusqu’à 69 kilomètres d’autonomie en 100 % électrique. Dans les faits, il faudra plutôt tabler une grosse cinquantaine de kilomètres. Ce qui s’avère suffisant pour couvrir les trajets du quotidien en zéro émission d’autant que la gestion de la batterie est plutôt convaincante. L’autonomie annoncée collant assez fidèlement à la distance parcourue.

Trois modes de conduite sont proposés : Power, Hybrid et Pure. Comme leur nom le laisse entendre, ils permettent de rouler d’une manière dynamique, de laisser le véhicule gérer ses besoins en énergie ou de rouler uniquement à l’électricité. Il est également possible de bloquer en réserve une certaine quantité d’énergie pour l’utiliser plus tard ou de forcer la recharge de la batterie en roulant, voire à l’arrêt. Gare alors à la consommation qui tutoie, dans cette situation, facilement les 10 à 12 l/100 km.

Nous vous recommandons

Des véhicules utilitaires en pleine (r)évolution

Enquête

Des véhicules utilitaires en pleine (r)évolution

Alliances industrielles, montée en gamme et électrification : le marché des véhicules utilitaires légers connaît de nombreux bouleversements... et accueille toujours plus d'acteurs en quête de croissance.Pour les non-initiés, les...

Skoda Enyaq Coupé iV : à ciel ouvert

Vidéo

Skoda Enyaq Coupé iV : à ciel ouvert

La mobilité légère à hydrogène de Pragma Mobility disponible en LLD pour les pros

La mobilité légère à hydrogène de Pragma Mobility disponible en LLD pour les pros

Mobilité hydrogène : Hyvia cherche à séduire les collectivités locales avec son Master CityBus H2-Tech

Vidéo

Mobilité hydrogène : Hyvia cherche à séduire les collectivités locales avec son Master CityBus H2-Tech

Plus d'articles