Lyreco accélère dans l'intermodalité et le mix énergétique de sa flotte

Leslie Auzèmery

Sujets relatifs :

, ,
Lyreco accélère dans l'intermodalité et le mix énergétique de sa flotte

Lyreco compte actuellement une cinquantaine de véhicules poids lourds et utilitaires légers roulant au GNV.

© Lyreco

Pour assurer l'avenir de ses livraisons en centre-ville, le spécialiste des produits et solutions pour l'environnement de travail a fait le pari de l'intermodalité et du mix énergétique. Résultat : des poids lourds et semi-remorques au GNV, des véhicules légers 100 % électriques, une péniche électrique sur la Seine et plus de 600 clients livrés en vélo-cargo quotidiennement.

Avec 60 000 colis livrés chaque jour, le fret logistique représente 47 % du total des émissions de CO2 générées par Lyreco en France. Un constat qui a poussé l'entreprise à s'engager de longue date dans une stratégie éco-responsable volontariste et ambitieuse afin de réduire l’impact de ses opérations. Ainsi, en deux ans, suite à l'aboutissement de nombreux chantiers aussi bien sur ses sites logistiques que sur sa flotte de véhicules, les émissions par livraison ont été réduites de 11 %.

Les atouts de l'intermodalité

Ce résultat Lyreco le doit a sa stratégie mêlant l'intermodalité et un mix énergétique bien étudié. Après avoir adopté les premiers camions roulant au GNV en 2016, la société a pérennisé ses efforts. Sa flotte compte actuellement une cinquantaine de véhicules poids lourds et utilitaires légers roulant au GNV. Les premiers arrivés d’une nouvelle flotte de livraison 100 % électrique assurent d’ores et déjà les tournées toulousaines. D’ici à 2025, l’objectif de l'entreprise est de constituer un parc de plus de 60 utilitaires capables de couvrir les zones urbaines et notamment les zones à faibles émissions (ZFE) aux quatre coins de la France. En parallèle, un partenariat a été signé avec la start-up Fludis pour mettre en place une solution de livraison articulant transport fluvial et terrestre pour la logistique du dernier kilomètre dans Paris. Un bateau entrepôt hybride à propulsion électrique traverse ainsi quotidiennement le centre de Paris en naviguant sur le bassin de la Seine pour ensuite distribuer par vélo-cargo près de 400 commandes sur dix arrondissements. Cette solution a également permis à Lyreco de réduire de plus de 50 % son parc de véhicules de livraison circulant dans la capitale. La mobilité douce a également été déployée à plus grande échelle, puisqu'en seulement un an l'entreprise a développé sa flotte de vélo-cargo dans 16 villes françaises (Lyon, Montpellier, Marseille, Grenoble, Strasbourg, Rouen, Rennes, Angers, Bordeaux, Saint-Étienne, Lille, La Rochelle…).

Des actions concrètes auprès des conducteurs

« Cela fait plusieurs années que nous avons compris qu’il n’existe pas une seule solution idéale, explique Daniel Dendievel, directeur logistique de Lyreco France. C’est en faisant le mix énergétique adéquat, que nous arrivons à diminuer de manière significative notre impact sur l’air et sur les émissions de gaz à effet de serre, mais aussi à contribuer au désengorgement des centres-villes, à améliorer l’ergonomie de travail de nos livreurs et à conserver le meilleur niveau de satisfaction pour nos clients. »

Pour aller au-delà du choix des véhicules, Lyreco s’est doté de différents outils pour organiser ses tournées et réduire au minimum les kilomètres parcourus. L’entreprise optimise les flux retour de ses véhicules pour éviter les trajets à vide, grâce au développement des offres d’économie circulaire telles que les containers de reprise de papier, masques, consommables informatiques et gobelet, entre autres. Enfin, elle s’appuie sur la formation continue à l’éco-conduite de ses 450 chauffeurs-livreurs.

« Nous avons démarré ces chantiers pour répondre à nos objectifs de développement durable, mais aussi pour nous préparer aux normes de plus en plus drastiques en matière de livraison urbaine. Au fait du contexte actuel, nous sommes très satisfaits d’avoir anticipé ces problématiques et d’avoir acquis suffisamment d’expérience pour maitriser nos prochaines évolutions », conclut Daniel Dendievel.

Nous vous recommandons

Le bailleur associatif Foncière Logement va équiper son parc locatif de bornes de recharge pour véhicules électriques

En bref

Le bailleur associatif Foncière Logement va équiper son parc locatif de bornes de recharge pour véhicules électriques

Assurant la gestion d'environ 500 résidences en France, Foncière Logement annonce des mesures en faveur de la mobilité électrique de ses locataires. Un programme mené en partenariat avec Waat.Le droit à la prise va devenir plus concret...

L’application Shell Recharge Solutions dénombre 500 000 utilisateurs

L’application Shell Recharge Solutions dénombre 500 000 utilisateurs

Les parkings de la Saemes choisis par Troopy pour accueillir ses hubs de recharge troopy Energy Solution

Les parkings de la Saemes choisis par Troopy pour accueillir ses hubs de recharge troopy Energy Solution

Forfait mobilités durables : Orange encourage ses salariés à passer au vélotaf

Forfait mobilités durables : Orange encourage ses salariés à passer au vélotaf

Plus d'articles