Ma vie, ma ville, ma banque, mon distributeur auto, une idée ?

Jean-Luc CHOTARD

Sujets relatifs :

Ma vie, ma ville, ma banque, mon distributeur auto, une idée ?

Ma vie, ma ville, ma banque, mon distributeur auto, une idée ?

Les faits :

J’ai reçu en début de semaine ce mail signé du DG de ma banque…« Au cœur des villes, au coin de la rue, à vos côtés. » C’est en relisant notre histoire, en sillonnant notre réseau et en vous écoutant, que s’est construite comme une évidence, notre ambition pour les années à venir : devenir, dans le cœur et l’esprit des Français, la banque idéale pour toutes les vies en ville. D’abord parce que c’est là que nous sommes. Avec un réseau parmi les plus denses du marché, nos agences sont présentes dans les villes de France, au coin de la rue, toujours proches de vous.
Parce que c’est au cœur des villes que l’excellence relationnelle, humaine et digitale, prend tout son sens et sa valeur.
Parce que c’est là que la vie s’invente et se réinvente : de nouvelles façons de travailler, de se déplacer, d’habiter, de consommer…
Parce que la ville est pour nous tous une source perpétuelle de créativité utile, ancrée dans le réel, dans le quartier, dans la rue.
Parce qu’à l’heure de la globalisation, c’est à l’échelle humaine qu’une banque construit sa légitimité.
Parce que c’est notre essence même d’accompagner nos clients, particuliers, professionnels et entreprises dans tous leurs projets, initiatives et à chaque étape de leur vie. Pour toutes ces raisons, il n’y a rien de plus excitant que de mettre nos ressources et nos idées au service de toutes les vies en villes. Les vôtres. C’est le sens de notre nouvelle signature : Ma vie. Ma ville. Ma banque.

Réflexion :

C’est une belle idée de signature reproductible et déclinable dans l’esprit pour tous les distributeurs auto et acteurs de proximité, voire pour les têtes de réseaux en quête de fidélisation…

Ma conclusion subjective :

Attention toutefois à ne pas lever le niveau d’attente à un seuil qu’on ne saurait satisfaire... Le remède serait alors pire que le mal. Pour ma banque, j’attends de voir !

Et vous, quel est votre point de vue ?

Jean-Luc CHOTARD (jlchotard@agence-k.fr)

Nous vous recommandons

Comment le rétrofit participe à l’électrification des parcs

Comment le rétrofit participe à l’électrification des parcs

Légalement autorisée depuis mars 2020, la pratique du rétrofit - c'est-à-dire la transformation d'un véhicule thermique en véhicule électrique - commence à séduire entreprises comme collectivités. Retours d'expérience avec...

Iveco étend le projet Plant the Future

Iveco étend le projet Plant the Future

Le Gouvernement débloque 100 millions d'euros pour accompagner la filière auto dans ses mutations

Le Gouvernement débloque 100 millions d'euros pour accompagner la filière auto dans ses mutations

Renault Group propulse sa marque sportive Alpine sur le chemin de l'électrification

Renault Group propulse sa marque sportive Alpine sur le chemin de l'électrification

Plus d'articles