Malgré l’inflation et l’instabilité économique, la filière camion résiste encore selon l’OVI

Fabio CROCCO

Sujets relatifs :

,
Malgré l’inflation et l’instabilité économique, la filière camion résiste encore selon l’OVI

Les prévisions 2022 pour les immatriculations de poids lourds se situent désormais entre 45 000 et 48 000 unités.

Inflation, perte de profitabilité des transporteurs, crise de l’offre VI, délais de livraison d’un an, variabilité des prix de ventes… malgré un contexte dégradé, instable et imprévisible, la filière camion tient encore debout, selon l’OVI. Mais pour combien de temps encore ?

L’Observatoire du véhicule industriel (OVI) de BNP Paribas Rental Solutions vient de publier ses conclusions sur les évolutions de marché pour le second trimestre 2022. Prise en étau entre la pandémie et la guerre en Ukraine, la croissance a calé au premier trimestre. Le transport routier de marchandises n’échappe pas à cet environnement économique compliqué et se trouve confronté à une forte hausse de ses prix de revient qui atteint plus de 16 % sur les sept premiers mois de l'année 2022 et 19 % sur un an, gazole compris ! Selon l’Union internationale des transports routiers, les marges des transporteurs ont chuté de 9 % en deux mois, les plus impactés étant les 90 % de petites et moyennes entreprises du secteur. Les chargeurs prévoient pour 2022 une hausse de 3,6 % des coûts de transport.

Crise de l'offre VI

Le marché VI évolue dans un cadre inédit où la demande est supérieure à l’offre. Le niveau des immatriculations est revenu à celui des années 2013 à 2015. Si l’impression générale qui ressort de la dernière enquête auprès des experts de la distribution VI est positive, il convient de prendre en compte plus particulièrement la question des délais de livraison qui s’accompagnent d’une variabilité des prix de ventes. La problématique actuelle concerne de surcroît les incertitudes quant au prix de vente des véhicules neufs entre le moment de la commande et celle de la facturation : les prix d’achat étant indexés sur celui des composants du véhicule. Pour la majorité des experts interrogés, le problème lié aux difficultés de prix est très important.

Après une année 2021 florissante avec des carnets de commandes bien remplis, la distribution de VI au premier semestre 2022 est en repli. Les tracteurs accusent un recul de 11,8 % et les porteurs de 10,4 %. Quant aux délais de livraison, ils ont grimpé à 339 jours en décembre et atteignent 359 jours en juin 2022.

Face à un environnement dégradé, les entreprises résistent à la crise malgré la perspective de la baisse progressive des mesures de soutien de l’État. Cependant, la dégradation probable des perspectives et une inflation au plus haut depuis plus de 30 ans interpellent les observateurs. Dans ce contexte, l’OVI conserve toutefois une fourchette de prévisions ventes de camions entre 45 000 et 48 000 unités.

Nous vous recommandons

Daimler Truck affiche une croissance en hausse au 2ème trimestre

Daimler Truck affiche une croissance en hausse au 2ème trimestre

Le constructeur de poids lourds d'origine allemande poursuit sa croissance sur les 6 premiers mois de l'année et confirme ses prévisions pour l'ensemble de l'année 2022.Daimler Truck enregistre une croissance rentable au deuxième...

11/08/2022 | Economie
Iveco étend le projet Plant the Future

Iveco étend le projet Plant the Future

La distribution de pièces de rechange affiche une belle croissance au 2ème trimestre

Etude

La distribution de pièces de rechange affiche une belle croissance au 2ème trimestre

La Fabrique de la Logistique lance l’application Verdir ma Flotte

La Fabrique de la Logistique lance l’application Verdir ma Flotte

Plus d'articles