MAN paralysé par la guerre en Ukraine

Fabio CROCCO

Sujets relatifs :

,
MAN paralysé par la guerre en Ukraine

Depuis le 14 mars, les usines de production de poids lourds de Munich et de Cracovie sont à l’arrêt.

Par manque de faisceaux électriques, MAN a freiné, voire stoppé sa production de camions depuis le 14 mars dernier. Une reprise normale de l’activité n’est pas prévue avant plusieurs semaines, voire plusieurs mois. MAN a proposé à ses clients la possibilité d'annuler leurs commandes.

Voilà qui ne fait qu’aggraver les délais de livraison de camions : la guerre en Ukraine a pour conséquence d'importants manques d'approvisionnement en faisceaux électriques. Ainsi, depuis le 14 mars, les usines de production de poids lourds MAN de Munich (Allemagne) et de Cracovie (Pologne) sont à l'arrêt, et la production des usines allemandes de Nuremberg, Salzgitter et Wittlich connaît également des temps d'arrêt.

Les fournisseurs de faisceaux de câblage pour camions ne peuvent pas produire sur leurs sites ukrainiens ou ne peuvent le faire que dans une mesure très limitée. Cette situation risque d'entraîner une perte de production de camions de plusieurs semaines et une réduction massive de la production au deuxième trimestre. Seule la production d’autobus et autocars semble, pour l’heure, peu touchée.

« En raison de la situation dramatique, le conseil d'administration de MAN Truck & Bus SE a immédiatement pris des mesures pour faire face à la situation. Dès le début de la guerre, nous avons, entre autres, commencé à dupliquer les structures ukrainiennes d'approvisionnement des faisceaux de câblage de camions dans d'autres pays. Toutefois, cela prend plusieurs mois. En outre, nous avons décidé d'arrêter complètement les dépenses liées aux activités non essentielles pour le business et, jusqu'à nouvel ordre, de geler les embauches. Le chômage partiel a été prolongé pour les sites de Munich, Nuremberg, Salzgitter et Wittlich et étendu à l'administration. Cela signifie que jusqu'à 11 000 employés de MAN en Allemagne seront en chômage partiel au plus fort de la crise. Pour les employés à l'étranger, les réglementations spécifiques à chaque pays s'appliquent. En signe de solidarité avec le personnel, le conseil d'administration renoncera également à une partie importante des salaires au cours des trois prochains mois en raison de l'évolution dramatique de la situation », a expliqué Alexander Vlaskamp, P-DG de MAN Truck & Bus.

L'entreprise n'étant pas en mesure de respecter les délais de livraison convenus en raison de l'évolution actuelle, MAN a proposé à ses clients la possibilité d'annuler leurs commandes. En parallèle, ils ont aussi la possibilité de passer une commande à de nouvelles conditions.

Nous vous recommandons

Volvo Trucks introduit de l'acier sans énergie fossile dans ses camions électriques

Volvo Trucks introduit de l'acier sans énergie fossile dans ses camions électriques

Volvo Trucks devient le premier constructeur à utiliser de l'acier sans énergie fossile dans ses poids lourds.Les poids lourds électriques de la marque Volvo Trucks seront les premiers à utiliser de l'acier sans énergie fossile, produit...

25/05/2022 | Environnement
Kuehne+Nagel noue un partenariat avec Adidas

Kuehne+Nagel noue un partenariat avec Adidas

Un attelage Toyota, Air Liquide et CaetanoBus sur la mobilité hydrogène

Un attelage Toyota, Air Liquide et CaetanoBus sur la mobilité hydrogène

Daimler Truck AG devient partenaire de Manz pour la production et l'assemblage de batteries lithium-ion

Daimler Truck AG devient partenaire de Manz pour la production et l'assemblage de batteries lithium-ion

Plus d'articles