MAN Truck & Bus a réalisé un chiffre d’affaires de 7,8 milliards d’euros depuis le début de l’année

MAN Truck & Bus a réalisé un chiffre d’affaires de 7,8 milliards d’euros depuis le début de l’année

Les ventes de véhicules neufs, 55 862 camions, autobus et utilitaires ont diminué de 19 % par rapport aux neuf premiers mois de l’année précédente.

MAN Truck & Bus réalise un chiffre d'affaires proche de celui enregistré en 2021 à la même période. Le constructeur a vendu 55 862 camions, autobus et utilitaires sur neuf premiers mois de l'année.

Malgré l'arrêt de la production au premier semestre et les problèmes d'approvisionnement persistants, MAN Truck & Bus a réalisé un chiffre d'affaires de 7,8 milliards d'euros au cours des neuf premiers mois de l'année. Un chiffre d'affaires légèrement inférieur à celui de 2021 sur la même période. La baisse significative des ventes de véhicules neufs a été partiellement compensée par l'amélioration du marché et du mix produit ainsi que par une augmentation considérable des activités de services.

Les ventes de véhicules neufs, 55 862 camions, autobus et utilitaires ont diminué de 19 % par rapport aux neuf premiers mois de l'année précédente. Avec 38 288 unités vendues, contre 49 665, le recul a été particulièrement marqué dans le segment des poids lourds.

Outre la baisse des ventes, le résultat d'exploitation a été pénalisé par l'évolution défavorable des prix des matériaux et de l'énergie. Cette situation a été partiellement compensée par une progression des marges dans le secteur des véhicules d'occasion et dans celui des services. Le chiffre d'affaires du secteur des services aux véhicules avec les pièces de rechange et les services d'atelier s'est élevé à environ 1,9 milliard d'euros au cours des neuf premiers mois de l'année. Ce qui représente une augmentation de 15 % par rapport à l'année précédente. Ainsi, sur une base ajustée, le résultat d'exploitation s'est élevé à 76 millions d'euros.

79 millions d'euros de pertes dues à la guerre en Ukraine

Au cours de la période, les ajustements du résultat d'exploitation se sont élevés à 118 millions d'euros. Le réalignement a entraîné des dépenses de restructuration d'environ 5 millions d'euros (681 millions d'euros en 2021) et 114 millions d'euros de charges liées à la guerre en Ukraine. Cela englobe des charges de 79 millions d'euros liées à la vente prévue de la société de distribution russe.

« Dans l'ensemble, nous continuerons à faire face à des défis majeurs en 2022. La situation dans nos chaînes d'approvisionnement reste tendue. De plus, nous devons faire face à des coûts élevés pour les matières premières, l'énergie et le transport ainsi qu'à des taux d'inflation toujours élevés. Le plus haut niveau de contrôle des coûts est toujours requis », commente Inka Koljonen, membre du comité de direction.

Nous vous recommandons

20 ans d’Unimog dans l’usine de Wörth

20 ans d’Unimog dans l’usine de Wörth

Mercedes-Benz fête les 20 ans de construction de l’Unimog dans son usine de Wörth.Après avoir été assemblée pendant plus de 50 ans dans l'usine sœur de Gaggenau, la production de l’Unimog a été transférée à l'usine de Wörth...

01/12/2022 | Usine
Shell s'empare du producteur de gaz naturel renouvelable Nature Energy

Shell s'empare du producteur de gaz naturel renouvelable Nature Energy

Napa lance les tambours de frein

Napa lance les tambours de frein

Volta Trucks séduit Heppner

Volta Trucks séduit Heppner

Plus d'articles