Manager, c’est savoir dire mais en restant soit même

François Rotteleur
Manager, c’est savoir dire mais en restant soit même

© Gerd Altman Pixabay

Comme tous les vendredis, retrouvez la chronique de François Rotteleur sur l’actualité RH dans l’univers de la distribution automobile.

Tenir ses convictions et sa posture managériale, selon beaucoup de manager récemment rencontrés, ne serait pas chose facile. Selon certains, la conjoncture et l’évolution des attentes des nouveaux collaborateurs demanderaient en partie de réapprendre à dire les choses telles qu’elles sont. Pour eux, continuer à motiver les équipes demanderait un véritable effort de verbalisation pour motiver, en expliquant toujours plus l’esprit de certaines décisions, et traiter les émotions qui en résultent avant l’action. L’enjeu du manager serait ainsi plus que jamais de donner du sens pour mieux nourrir les équipes.

Ce besoin de sens et de repères, exprimé par les équipes, obligera les managers à prendre plus de temps pour expliquer et faire preuve de pédagogie. Il conviendra alors pour ces derniers de poser, le plus clairement possible, la ligne stratégique, et valider avec les collaborateurs qu’ils la comprennent bien et comprennent l’importance de leur contribution dans l’organisation prévue. Concrètement, il y a rarement adhésion sans compréhension préalable et ces échanges doivent répondre au besoin de sens, notamment chez les plus jeunes. Prendre ce temps correspond à une véritable attente de chacun face à l’évolution perçue de l’organisation de la distribution automobile. Même si la tentation pourrait être forte de passer les consignes entre deux portes et de donner des directives à la va-vite avant de rejoindre une réunion, décider trop rapidement sans s’assurer de la bonne compréhension des messages serait, selon les plus performants, une des principales sources d’échec. Chacun de nous a pu constater que l’ambiguïté et le flou déresponsabilisent souvent les équipes, alors que l’explication des priorités, des délégations et des objectifs, renforce l’autonomie. Les réunions d’équipe devraient donner toujours l’occasion à chacun de reformuler, afin de permettre à l’animateur de recueillir des retours pour s’assurer que les missions sont assimilées. C’est en discutant ouvertement des difficultés et des attentes de chacun, que le manager renforcera le lien et maintiendra la confiance.

Selon nombre de nos interlocuteurs, le manque de verbalisation reposerait souvent sur de bonnes intentions, certains évitant encore de se montrer trop directs pour protéger ou préserver une bonne ambiance de travail. À l’inverse, éviter les sujets qui fâchent semble perçu par la plupart des collaborateurs comme un manque de transparence ou de courage managérial. Même si la communication doit respecter la forme, pour ne pas ajouter à la pression et à l’inquiétude.

De l’aveu de quelques-uns, il serait facile de croire que, sous la pression du quotidien, les autres nous comprennent et déchiffrent nos réactions, sentiments et émotions. En réalité, il est toujours difficile de décoder le langage non verbal et d’écouter réellement activement. Le stress émousse notre capacité d’écoute et de bonne réception des messages. De ce fait, il est encore plus nécessaire de montrer que l’on fait attention à ses interlocuteurs. Accepter de quitter par moments le registre purement professionnel pour aborder des questions plus personnelles en montrant un intérêt authentique à l’équilibre entre vie privée et vie professionnelle par exemple, permet sûrement de recréer du lien et de la proximité. Cela offre l’occasion à celles et ceux qui l’oseraient moins, de se dévoiler en assumant une plus grande humanité.

Il ressort de ces consultations que c’est en consacrant du temps à échanger sur des réactions, des modes de fonctionnement et de décision, que l’on renforce son empathie et de fait, son management.

Nous vous recommandons

Lamborghini ouvre un nouveau showroom à Bakou

Lamborghini ouvre un nouveau showroom à Bakou

Lamborghini vient d’inaugurer une nouvelle concession à Bakou, en Azerbaïdjan. Un établissement aux dernières normes du constructeur italien, huit ans après l’arrivée de la marque dans ce pays.Lamborghini vient d’inaugurer un...

29/09/2022 | ShowroomConcession
Cosmobilis investit le Mondial de l’Automobile

Cosmobilis investit le Mondial de l’Automobile

L’organisme espagnol Ganvam rejoint le Cecra

L’organisme espagnol Ganvam rejoint le Cecra

Thierry Groualle (Emil Frey France) : « Nous voulons montrer que nous sommes capables de gérer le deux-roues »

Thierry Groualle (Emil Frey France) : « Nous voulons montrer que nous sommes capables de gérer le deux-roues »

Plus d'articles