Marché automobile : les immatriculations de voitures particulières plongent en décembre 2021

Christophe CARIGNANO

Sujets relatifs :

, ,
Marché automobile : les immatriculations de voitures particulières plongent en décembre 2021

Au total, 1 659 008 voitures neuves particulières ont été écoulées au cours de l'année, soit seulement 0,54 % de plus qu'en 2020.

© Auto Infos

En raison de la crise des semi-conducteurs, le marché automobile français termine l'année sur une note très négative en enregistrant une nouvelle baisse de 15,14 % par rapport à la même période de 2020. 

D'après les données mensuelles fournies par la Plateforme automobile (PFA), à partir des immatriculations enregistrées par AAA Data, le marché français des voitures particulières a accéléré sa chute en décembre 2021. Avec une nouvelle baisse de 15,14 % par rapport à décembre 2020 et de - 25,13 % par rapport à 2019 – dernière année de référence avant la crise sanitaire – 158 121 unités ont été enregistrées pour 23 jours ouvrés sur cette période contre 22 jours l'an passé. Le marché des véhicules utilitaires légers a signé un repli de 10,58 %. pour un total de 38 682 immatriculations au cours de cette période.

Sous la barre des 1,7 million sur l'ensemble de l'année 2021

Sur l'ensemble de l'année 2021, les immatriculations de voitures particulières en France enregistrent un nouveau triste record qui nous ramène aux volumes écoulés en 1975. Au total, il s'est immatriculé 1 659 008 voitures neuves pendant cette période, ce qui correspond à une légère hausse de 0,54 % par rapport à 2020. Si l'on se base sur la dernière année de référence avant-covid, la chute du marché est de - 25,08 %. Côté VUL, le marché français s'établit à 432 622 unités, soit une hausse de 7,52 % par rapport à 2020.

Des baisses plus ou moins importantes selon les marques

En décembre 2021, le groupe Stellantis enregistre une baisse de - 13,73 % par rapport à la même période en 2020. Les ventes de toutes les marques ont évolué à la baisse : Alfa Romeo (- 45,94 %), Citroën (- 11,08 %), DS (- 11,12 %), Fiat (- 27,94 %), Jeep (- 10,76 %), Maserati (- 28,38 %), Opel (- 17,96 %) et Peugeot (- 11,81 %). Sur cette période, le groupe affiche une part de marché de 31,48 %.

Dans le même temps, les ventes du groupe Renault ont reculé de - 11,97 %. Si les marques Alpine (+ 51,44 %) et Dacia (+ 40,05 %) ont signé des rebonds significatifs, Renault (- 25,37 %) a en revanche marqué le pas.

Les immatriculations du groupe Volkswagen, premier importateur en France, ont baissé de - 32,79 %. À l'exception de Cupra (+ 145,59 %) et de Porsche (+ 10,82 %), les ventes des autres marques du groupe ont évolué à la baisse, à l'image d'Audi (- 31,8 %),  de Seat (- 32,26 %), de Skoda (- 32,91 %), de Volkswagen (- 38,44 %).

Parmi les autres importateurs, les marques Suzuki (+ 15,66 %), Hyundai (+ 13,68 %), Mini (+ 13,46 %), Jaguar (+ 12,13 %), Kia (+ 6,71 %) et Volvo (+ 5,82 %) ont vu leurs ventes progresser au mois de décembre. Toutes les autres marques ont vu leurs immatriculations reculer : Mercedes (- 8,44 %), Land Rover (- 16,88 %), Toyota (- 26,09 %), Ford (- 28,99 %), Nissan (- 34,46 %), BMW (- 37,39 %), Smart (- 46,06 %), Lexus (- 51,37 %),  Mitsubishi (- 65,94 %).

Nous vous recommandons

Le marché automobile français retrouve enfin des couleurs en septembre 2022 (+5,46%)

Le marché automobile français retrouve enfin des couleurs en septembre 2022 (+5,46%)

A la lecture des immatriculations de voitures particulières neuves, le marché automobile français retrouve la croissance en septembre 2022 comme c'était aussi le cas en août dernier. Avec deux mois consécutifs de croissance, il faut...

Toosla confirme sa forte croissance

Toosla confirme sa forte croissance

Le Mondial de l'Automobile n'oublie pas les visiteurs BtoB

Événement

Le Mondial de l'Automobile n'oublie pas les visiteurs BtoB

Avec l’EX90, Volvo promet de repousser les limites pour plus de sécurité

Avec l’EX90, Volvo promet de repousser les limites pour plus de sécurité

Plus d'articles