Marché du VI 2019, la hausse confirmée

Victoire de Faultrier-Travers
Marché du VI 2019, la hausse confirmée

Marché du VI 2019, la hausse confirmée

Les résultats publiés par l’Observatoire de BNP Paribas Rental Solutions montrent un premier semestre record pour les immatriculations et une année positive avec plus de 400 000 ventes enregistrées.

PNB Paribas Rental Solutions vient de publier les résultats 2019 de l’étude menée par son Observatoire sur les marchés du véhicule industriel et du transport routier de marchandises. Selon ces résultats, on note une baisse sensible du marché du VI au second semestre sur le marché français. La baisse depuis septembre peut être expliquée par un premier semestre boosté du fait de l’arrivée des nouveaux chronotachygraphes au 1er juillet. L’exercice 2019 est en somme d’un excellent niveau.

Du côté européen, le marché des véhicules de 3,5 t et plus dépasse les 400 000 unités immatriculées et se maintient à la hausse. L’Allemagne reste le plus gros contributeur, dépassant les 100 000 unités cumulées (hausse de 6,4 %). La France se hisse en deuxième position avec 14,3 % de parts de marché et une croissance de 4,4 %. L’Europe de l’Est est, elle, en baisse de 6 %.

Ce qu’il faut retenir de 2019

D’après l’Observatoire du véhicule industriel, la croissance économique mondiale s’est affaiblie, alors que celle de la France affiche un niveau supérieur à la moyenne européenne. À mi-2019, l’activité de transport routier de marchandises des véhicules immatriculés en France a augmenté de 2,2 % au second semestre 2019, après une hausse de 3,9 % au premier trimestre.
Au troisième trimestre, le baromètre de la FNTR démontre un ralentissement du secteur sur les neuf premiers mois de l’année. À noter également que l’Allemagne perd sa place de leader au profit de la Pologne. La France reste quatrième pour l’activité globale, pesant 8,6 % du total transporté.

En conclusion, l’activité 2019 est positive, entre autres pour les activités d’après-vente. Les distributeurs ont ressenti au second semestre un « retournement sensible dans les commandes ». Le marché des véhicules d’occasion, surtout au niveau tracteur, « cristallise les inquiétudes » et fait face à plusieurs années consécutives de livraisons de véhicules neufs en hausse. Il subit également une augmentation des délais de stockage et une pression sur les prix (une baisse des prix estimée à 8 % en moyenne).

Nous vous recommandons

Eléphant bleu soigne son savon

Eléphant bleu soigne son savon

La célèbre enseigne de lavage, principalement au service du grand public revendique l’utilisation de savons biodégradables conçus pour ses équipements et dans le strict respect de ses prestations de lavage...

À l’Autorité de la concurrence d'examiner le rachat par Michelin d’Allopneus

Internet

À l’Autorité de la concurrence d'examiner le rachat par Michelin d’Allopneus

Rétromobile revient du 2 au 6 février 2022

Rétromobile revient du 2 au 6 février 2022

L’ « indemnité inflation » aidera-t-elle vraiment à supporter la hausse du carburant ?

L’ « indemnité inflation » aidera-t-elle vraiment à supporter la hausse du carburant ?

Plus d'articles