Marché Europe : L'ACEA annonce (déjà) des immatriculations en baisse début 2022

Antonin Moriscot
Marché Europe : L'ACEA annonce (déjà) des immatriculations en baisse début 2022

Les immatriculations de véhicules neufs au sein du marché européen n'ont pas été très brillantes en janvier. L'ACEA annonce un volume en recul de 6 % par rapport à 2021. 

L'année automobile 2022 débute mal en Europe. Selon l'Association des Constructeurs Européens d'Automobiles (ACEA), 682 596 véhicules neufs ont été immatriculés entre le 1er et le 31 janvier dernier. Un volume - déjà - en baisse de 6 % par rapport à janvier 2021 où 726 411 véhicules avaient été mis à la route. Un mois qui constituait déjà un plus bas historique, est-il relevé.

Si les immatriculations de VN patinent, l'ACEA ne s'en alarme pourtant pas outre mesure. En effet, « la pénurie de semi-conducteurs continue d'affecter négativement les ventes de voitures dans la région », rappelle l'organisme européen. Industriellement, le retour à la normale n'est pas attendu avant de longs mois.  

Évolutions des immatriculations de VN mois après mois (2020-2022)

Les marchés qui performent... et ceux à la traîne 

« En ce qui concerne les quatre principaux marchés automobiles, des pertes à deux chiffres ont été observées. En Italie - 17%, en France - 18,6 %. Seule l'Allemagne a enregistré une croissance solide (8,5 %) et l'Espagne a connu un gain modeste (1 %) ». 

En observant de plus près les données publiées, il apparaît que l'Autriche, la Bulgarie, Chypre, la République Tchèque, l'Allemagne, la Lettonie, la Roumanie et la Slovaquie sont les pays où les immatriculations ont progressé par rapport à leurs niveaux de début 2021. Toutefois, les volumes enregistrés comme leur croissance demeurent modestes.

Tous les constructeurs (ou presque) plongent 

Avec 173 262 véhicules mis à la route au sein de l'Union européenne à fin janvier, Volkswagen Group (Volkswagen, Audi, Seat, Skoda, Porsche) accuse un retard de 7 % par rapport à l'an passé. Du côté de Stellantis (Citroën, DS Automobiles, Fiat, Opel/Vauxhall, Jeep, Lancia, Chrysler, Alfa Romeo) la baisse atteint 15,1 % à 139 949 unités. Du côté de Renault Group (Renault, Dacia, Alpine et Lada), un recul de 3,5 % est observé. Toutefois, les volumes enregistrés (71 349 véhicules) sont nettement inférieurs que ceux des concurrents cités plus haut.

L'offre premium est également en souffrance : BMW Group affiche - 9,2 % et Mercedes-Benz Group -13,8 %. Volvo voit ses immatriculations du premier mois de l'année reculer de 22 %, Jaguar Land Rover de 16,3 %.

Certains constructeurs automobiles parviennent toutefois à tirer leur épingle du jeu. Les livraisons ont été meilleures en ce début d'année chez Hyundai Group (Kia et Hyundai) avec une croissance de 28,7 % par rapport à janvier 2021. Même constat pour Toyota Group (Toyota et Lexus) : + 9,7 % ou Mazda (+ 17 %) ou Honda (+ 10,9 %).

Nous vous recommandons

La flotte de Vorwerk France s'enrichit d'une centaine d'Audi Q3

Vu sur les réseaux sociaux

La flotte de Vorwerk France s'enrichit d'une centaine d'Audi Q3

Les collaborateurs du fabriquant du célèbre robot de cuisine Thermomix viennent de recevoir leurs nouveaux Audi Q3 de fonction.Les entrées et sorties de véhicules dans les parcs d'entreprise se poursuivent. Après la réception par le...

24/06/2022 | FlottesSUV
Suzuki renouvelle sa confiance à ALD Automotive pour son offre de LLD Suzuki Lease

Suzuki renouvelle sa confiance à ALD Automotive pour son offre de LLD Suzuki Lease

Abonnement automobile : Leasys Rent ajoute les Tesla Model 3 et Model X à son offre CarCloud

Abonnement automobile : Leasys Rent ajoute les Tesla Model 3 et Model X à son offre CarCloud

ALD Automotive veut « révolutionner » le véhicule d'occasion grâce à la location longue durée

ALD Automotive veut « révolutionner » le véhicule d'occasion grâce à la location longue durée

Plus d'articles