En bref

Marché Europe : les immatriculations de véhicule utilitaires légers (VUL) plongent encore

Antonin Moriscot

Sujets relatifs :

, ,
Marché Europe : les immatriculations de véhicule utilitaires légers (VUL) plongent encore

© Aldo Ferrero / Iveco

Les dernières données de l'ACEA indiquent qu'à l'issue de l'été les ventes de véhicules utilitaires légers n'ont pas retrouvé leur croissance d'antan. 

Le marché européen des véhicules utilitaires légers (VUL) est toujours à la peine. Depuis le début de l'année, seuls 838 608 fourgonnettes, fourgons moyens et grands fourgons ont été mis à la route au sein des pays membres de l'Union européenne. Soit un volume en baisse de 22,3 % par rapport à la même période en 2021, rapporte l'Association des constructeurs européens d'automobiles. Si l'on ajoute à ce périmètre géographique les ventes réalisées en Islande, Norvège, Suisse et au Royaume-Uni, le volume de VUL mis à la route depuis le 1er janvier 2022 atteint 1 052 636 unités. En recul de 22,6 % par rapport à l'an passé (1 359 962 véhicules à la même période).

Le marché du VUL dégringole en France

Concernant le marché français, « premier marché de l'Union européenne en volume, les immatriculations se sont contractées de 23,6 % sur un an », relève l'ACEA. Depuis le 1er janvier 2022, seules 226 245 unités ont été mises à la route contre 295 964 l'an passé. Une différence qui s'explique non pas par la désaffection des clients pour ce type de véhicules mais par l'incapacité des constructeurs à répondre aux commandes. En effet, les véhicules utilitaires légers souffrent encore des problèmes d'approvisionnement des usines en composants et il devient compliqué d'honorer les commandes.

Pour répondre au mieux à la demande, les gammes ont été revues et rationnalisées. Néanmoins, les délais de livraison continuent de s'envoler. Nos confrères de L'Argus expliquaient voilà quelques semaines qu'il faut patienter plusieurs mois pour prendre livraison d'un Peugeot Boxer. Les professionnels ayant passé commande à la fin de l'été devant patienter « au minimum jusqu'à fin décembre 2022 ou début janvier 2023 ». Ceux ayant opté pour des versions plus complexes à produire - comme la déclinaison 100 % électrique e-Boxer - ne verront pas leur fourgon avant « fin avril ou début mai 2023 ».

Nous vous recommandons

Avec la crise, les actifs reconsidèrent leurs déplacements

Etude

Avec la crise, les actifs reconsidèrent leurs déplacements

La voiture reste reine pour les trajets professionnels ou domicile-travail mais les préoccupations écologiques et surtout économiques poussent à se déplacer autrement. Une tendance que relève l’édition 2022 du baromètre «...

Les conducteurs de véhicules électrifiés préfèrent se charger... à domicile

Etude

Les conducteurs de véhicules électrifiés préfèrent se charger... à domicile

Le marché français du VN affiche une croissance à deux chiffres !

Le marché français du VN affiche une croissance à deux chiffres !

La France dépasse (à peine) les 75 000 points de recharge publics

La France dépasse (à peine) les 75 000 points de recharge publics

Plus d'articles