Marché flottes : des immatriculations toujours à la peine en France

Antonin Moriscot
Marché flottes : des immatriculations toujours à la peine en France

Marché flottes : des immatriculations toujours à la peine en France

Dans la continuité des deux mois d’été, les immatriculations de véhicules d’entreprise n’ont pas décollé en septembre. À l’heure du bilan de fin de mois, le marché accuse un recul de 11 % à 65 603 immatriculations.

Pas d’éclaircie en vue dans le ciel du marché flottes français. Selon les dernières données de l’Arval Mobility Observatory, à fin septembre seuls 60 603 véhicules d’entreprise ont été mis à la route. Soit une baisse de 11 % par rapport au mois de septembre 2019, « caractérisé par une activité dite “normale” d’avant-crise sanitaire », rappelle l’organisme. En détails, 25 946 véhicules particuliers (VP) et 39 657 véhicules utilitaires légers (VUL) sont venus garnir les flottes d’entreprise le mois dernier.

Ce repli du marché B to B « est de moins grande ampleur que ce qu’il a connu pendant l’été, en août, où la baisse avait atteint - 22,63 % à 39 025 véhicules », relève l’Arval Mobility Observatory. Aussi, avec une croissance en panne, sur les neufs premiers mois de l’année « le marché s’inscrit désormais en repli de -7,85 % (600 931 VP + VUL) ».

Les motorisations alternatives ont la cote

L’autre enseignement du marché flottes est l’appétence durable des entreprises envers les énergies dites alternatives. Depuis le début de l’année, « les motorisations thermiques voient leurs parts dans les flottes régresser, par rapport à une base de comparaison qui leur était encore largement favorable en 2019. Ainsi, les immatriculations essence ont reculé de 18,9 % (118 057 VP + VUL), tandis que le Diesel a chuté de 24,64 % (350 642 VP + VUL) ».

À contrario, « les motorisations alternatives affichent les croissances les plus significatives au sein des parcs. Avec une hausse de 776,67 % (47 253 VP + VUL), les hybrides rechargeables restent en tête, tandis que les hybrides simples affichent une augmentation de 167,5 % (50 582 VP + VUL). [...] Les immatriculations de véhicules électriques s’établissent en hausse de 89,75 % à 29 009 VP + VUL » est-il encore indiqué.

Nous vous recommandons

La location longue durée (LLD) maintient sa position sur le marché automobile français

La location longue durée (LLD) maintient sa position sur le marché automobile français

En novembre, c'est encore un véhicule neuf sur trois qui a été immatriculé en location longue durée. Une formule qu'apprécie désormais aussi bien le BtoB que le BtoC.La location longue durée (LLD) garde la cote auprès des clients...

ZFE : un concept obscur pour la moitié des Français

Etude

ZFE : un concept obscur pour la moitié des Français

Avec la crise, les actifs reconsidèrent leurs déplacements

Etude

Avec la crise, les actifs reconsidèrent leurs déplacements

Les conducteurs de véhicules électrifiés préfèrent se charger... à domicile

Etude

Les conducteurs de véhicules électrifiés préfèrent se charger... à domicile

Plus d'articles