Marché France : la part des immatriculations en LLD a reculé en avril 2022

Antonin Moriscot
Marché France : la part des immatriculations en LLD a reculé en avril 2022

Conséquence directe du ralentissement des livraisons de véhicules neufs en avril 2022 sur le marché français, le volume de véhicules acquis en location longue durée a lui aussi régressé. Une première depuis le début de l'année. 

Petit vent d'inquiétude du côté des loueurs longue durée. Pour la première fois depuis le début de l'année, les immatriculations de véhicules neufs (VP + VUL) en location longue durée (LLD) ont reculé par rapport à l'année précédente.

Selon le Flash mensuel du SesamLLD, le syndicat des entreprises des services automobiles en LLD et mobilités, sur les 129 000 véhicules neufs immatriculés entre le 1er et le 30 avril, 35 987 unités correspondaient à des modèles acquis en LLD. Soit 27,6 % des immatriculations. Un volume en régression donc par rapport à l'année dernière, où 48 032 immatriculations LLD avaient été enregistrées sur un volume total de 218 509 véhicules neufs mis à la route au cours du mois.

Nous vous recommandons

Economie : 59 % des Français ont vu leur budget automobile augmenter

Etude

Economie : 59 % des Français ont vu leur budget automobile augmenter

Le contexte économique inflationniste a de lourdes conséquences financières sur les dépenses des Français, notamment en matière de transport. Près de 6 automobilistes sur 10 ont ainsi vu leurs frais s’envoler, une situation forçant...

18/05/2022 | AssuranceEconomie
En Europe, les motorisations diesel ne représentent plus que 17 % des ventes de véhicules neufs

En Europe, les motorisations diesel ne représentent plus que 17 % des ventes de véhicules neufs

Les ventes d’électriques régressent entre mars et avril 2022

Les ventes d’électriques régressent entre mars et avril 2022

Mobilité et incivilité : 8 Français sur 10 l’ont déjà expérimentée

Etude

Mobilité et incivilité : 8 Français sur 10 l’ont déjà expérimentée

Plus d'articles