Marché France : les immatriculations de VU en panne en janvier 2022

Marché France : les immatriculations de VU en panne en janvier 2022

La Plateforme automobile (PFA) vient de publier les données de ventes de véhicules sur le marché tricolore communiquées par AAA Data. Si le marché des particuliers se replie de plus de 18% sur le premier mois de l’année 2022, le segment des utilitaires n’est pas plus brillant…

Est-ce encore une année compliquée en matière de ventes qui se profile pour le marché automobile français dans sa globalité ? En tout cas, le contexte mêlant crise des semi-conducteurs et crise sanitaire n’a pas aidé les achats automobiles à retrouver des couleurs, comme en témoignent les chiffres mensuels PFA/AAA Data. Ainsi, sur les 21 jours ouvrés de janvier 2022, le marché VP a enregistré une baisse de 18,58% de ses immatriculations pour un total de 102 901 unités. Le marché des véhicules utilitaires de moins de 5,1 tonnes, lui, accuse un recul de 19,1% avec 28 199 livraisons contre 34 848 comptabilisées sur la période de janvier 2021 et ses 20 jours ouvrés.

Environ 2/3 de constructeurs nationaux pour 1/3 de marques étrangères

Bien que les véhicules utilitaires légers affichent des performances plus que mitigées, une chose demeure toutefois immuable : la domination des marques tricolores sur ce créneau de ventes. En observant la répartition des groupes automobiles sur le marché des VUL, on remarque en effet que les groupes Stellantis et Renault règnent sans partage, englobant plus de 70% de parts de marché sur le mois de janvier 2022. La constellation Stellantis – qui rassemble Peugeot, Citroën, Opel, Fiat, DS, Jeep, Alfa Romeo et Maserati – totalise donc 12 195 mises à la route quand le groupe Renault – comptant le Losange et son cousin Dacia – en avance 7 963.

Top 10 VUL de janvier 2022 :

  • 1 - RENAULT MASTERIII : 3 080 (10,9%)
  • 2 - RENAULT TRAFIC : 1 854 (6,6%)
  • 3 - CITROEN BERLINGO3 : 1 663 (5,9%)
  • 4 -  PEUGEOT PARTNER : 1 617 (5,7%)
  • 5 - PEUGEOT EXPERT : 1 490 (5,3%)
  • 6 - CITROEN JUMPY : 1 335 (4,7%)
  • 7 - FORD T.CUSTOM : 1 135 (4,0%)
  • 8 - CITROEN C3 III : 1 063 (3,8%)
  • 9 - FIAT DUCATO : 838 (3,0%)
  • 10 - RENAULT CLIO V : 797 (2,8%)

Pour autant, les deux mastodontes accusent de bien plus lourdes pertes que les marques étrangères restantes. Alors que ces dernières se rétractent de 6,6% (avec 8 041 immatriculations), Stellantis et Renault Group dégringolent à respectivement -14,8% et -33,2%. De sérieuses chutes qui n’empêchent pas le tandem de truster l’ensemble du Top 10 VUL de janvier 2022, le premier modèle n’appartenant pas à ces entités étant le Mercedes Sprinter, s’intercalant à la onzième place avec 290 unités et 2,8% de taux de pénétration.

Les véhicules industriels dans le vert… de peu

De leur côté, les véhicules industriels de plus de 5,1 tonnes exposent une croissance positive, mais de 0,4% seulement. En janvier 2022, il s’est ainsi immatriculé 3 690 unités contre 3 675 en janvier 2021. Un différentiel en peau de chagrin qui n’offre pas de quoi se réjouir, l’équilibre pouvant très bien balancer dans le négatif au mois de février 2022. À noter qu’au cours du mois dernier, quasiment un VI sur deux était siglé Renault Trucks, enregistrant 1086 mises en circulation (en baisse de -5,4%). En comparaison, les autres constructeurs représentent 2 604 immatriculations (chiffre en hausse de +3,0%).

Nous vous recommandons

Marché France : quels sont les véhicules utilitaires légers (VUL) les plus prisés depuis le début de l'année ?

Etude

Marché France : quels sont les véhicules utilitaires légers (VUL) les plus prisés depuis le début de l'année ?

Le mois dernier, seuls 24 604 véhicules utilitaires légers ont été mis à la route en France. Quels ont été les modèles les plus immatriculés ? La réponse en chiffres..Le marché des véhicules utilitaires légers n'est pas en...

05/08/2022 | Marché VULMarché France
Marché flottes : des immatriculations en forte baisse en juillet

Etude

Marché flottes : des immatriculations en forte baisse en juillet

Le marché du véhicule d'occasion chute au mois de juillet

Etude

Le marché du véhicule d'occasion chute au mois de juillet

Immatriculations de véhicules neufs : Pas d'embellie pour le marché automobile français en juillet

Etude

Immatriculations de véhicules neufs : Pas d'embellie pour le marché automobile français en juillet

Plus d'articles