Etude

Marché VO : la diminution de l'offre entraîne une hausse des prix

Victoire de Faultrier-Travers
Marché VO : la diminution de l'offre entraîne une hausse des prix

En août, le marché du véhicule d’occasion poursuit sa chute avec une baisse de - 16,5 % avec 358 856 unités.

© DR

En août, le marché du véhicule d'occasion a enregistré une baisse de 16,5 % avec 358 856 unités écoulées contre 430 008 en 2021. Cependant, le prix moyen des annonces a augmenté de 7,5 % par rapport au début de l'année. 

Depuis le début de l'année, le marché du véhicule d'occasion accuse un très net ralentissement, avec une baisse de 14,2 % par rapport à 2021 et de 9,5 % par rapport à 2019. Le mois d'août ne fait pas exception, avec ses 358 856 immatriculations, soit un recul de 16,5 % par rapport à 2021. Parallèlement, le marché du véhicule neuf enregistre une légère progression avec 91 403 unités, soit une hausse de 3,8 % par rapport à août 2021. Si l'on prend comme référence l'année 2019, le marché accuse une baisse de 29,3 %.

Les marques françaises perdent toujours quelques points en part de marché. Renault recule de 1,4 %, Peugeot de 1,5 % et Citroën de 2 %. Il en va de même pour les marques généralistes, à l'image de Volkswagen (- 3,1 %), Ford (- 5,9 %) ou encore Opel (- 6,6 %). Toyota résiste avec une hausse de 2,8 %, tout comme Hyundai (+ 11,9%) et Kia (+ 8,8 %), ainsi que les marques allemandes premium : BMW (+ 4 %), Audi (+ 0,5 %) et Mercedes (+ 2,9 %) en part de marché.

L'inflation poursuit son chemin

Le segment d'un an et moins subit une baisse de part de marché de 23,4 % en raison du manque d'offres. De même, les VO âgés de 2 à 5 ans sont en recul pour le deuxième mois consécutif (- 3,5 % de part de marché). En revanche, les véhicules anciens (11 à 15 ans et les plus de 16 ans) ont toujours la cote. Leur part de marché progresse respectivement de 3,8 % et de 18,9 %. Côté motorisations, le diesel représente encore plus de la moitié des immatriculations, mais continue de perdre des parts de marché par rapport à l'essence (+ 4,6 % ), aux électriques (+ 18,6 %) et aux hybrides (+ 13,3 %).

Enfin, l'étude d'AutoScout24 mentionne que le prix moyen des annonces a augmenté de 1,6 % par rapport au mois de juillet et de 7,5 % par rapport au début de l’année. « La grosse contreperformance observée sur le marché du véhicule d’occasion au mois de juillet par rapport à la période pré-covid s’est malheureusement confirmée en août. Le déséquilibre entre offres et demandes reste très préoccupant avec des prix encore plus hauts qui poussent de façon inquiétante, de plus en plus de consommateurs à se tourner vers les véhicules plus âgés, plus polluants et moins économes en carburant », précise Vincent Hancart, directeur général d'AutoScout24 France.

Nous vous recommandons

Lizy veut faire du véhicule d'occasion la nouvelle opportunité des flottes françaises

Lizy veut faire du véhicule d'occasion la nouvelle opportunité des flottes françaises

La jeune entreprise belge, fondée en 2018, arrive sur le marché français grâce à une levée de fonds de 40 millions d'euros, réalisée auprès d’un consortium d’investisseurs dirigé par Alychlo, ainsi que le fonds de Venture...

Aramis Group fait évoluer sa gouvernance

Nomination

Aramis Group fait évoluer sa gouvernance

Univers VO revient au salon Equip Auto

Univers VO revient au salon Equip Auto

Julie Perrard devient DRH d’Aramisauto

Nomination

Julie Perrard devient DRH d’Aramisauto

Plus d'articles