Marché VP : les immatriculations s'envolent de 15 % en juin

Christophe CARIGNANO
Marché VP : les immatriculations s'envolent de 15 % en juin

Marché VP : les immatriculations s'envolent de 15 % en juin

Selon les statistiques livrées par le Comité des constructeurs français d’automobiles (CCFA), le rebond des immatriculations VP est spectaculaire en juin avec une progression de + 15 % en données brutes et 4,5 % à nombre de jours ouvrables comparables.

Après le trou d’air du mois de mai, qui avait enregistré une baisse des immatriculations VP de - 4,8 %, le mois de juin se présente beaucoup mieux, puisque 225 645 unités ont été immatriculées, soit une hausse de 15 % en données brutes et de + 4,5 % à nombre de jours ouvrables comparables par rapport à l’année passée.

+ 6,1 % sur les six premiers mois de l’année

Sur les six premiers mois de l’année, avec 1 017 500 immatriculations, le marché français des voitures particulières neuves confirme sa reprise avec une hausse de 6,1 % en données brutes et de 6,1 % à nombre de jours ouvrables comparable par rapport à la même période en 2014 (123 jours de janvier à juin 2015 et 123 jours de janvier à juin 2014).

Un marché emmené par les marques étrangères

Toujours sur juin, les groupes étrangers bénéficient d’une hausse de 18,5 % pour une part de marché de 41,09 % contre + 11,5 % pour les marques françaises et une pénétration de 58,91 %.

Au niveau des marques françaises, la plus forte hausse revient à Peugeot avec + 19,3 %, tandis que Citroën (+ 8,6 %), DS (+ 11,3 %), Renault (+ 9,9 %) et Dacia (+ 2,1 %) progressent plus raisonnablement.

Du côté des marques importées, le groupe Volkswagen progresse de + 23,2 % sur cette période avec Volkswagen (+ 24,4 %), Audi (+ 22,4 %), Seat (+ 8,9 %) et Skoda (+ 29,4 %). Les hausses des immatriculations concernent aussi le groupe Fiat (+ 24,4 %) dont Fiat (+ 29 %), Ford (+ 5,2 %), Nissan (+ 17,4 %), Toyota (+ 21,5 %), Opel (+ 14,8 %), BMW (+ 16,3 %), Mini (+ 32 %), Kia (+ 13,7 %) et Hyundai (+ 51,3 %). À noter le mauvais mois enregistré par Mercedes-Benz (- 4,5 %).

VUL : un marché stable

De son côté, le marché des véhicules utilitaires légers témoigne d’une tendance positive avec une évolution de + 10,5 % en données brutes et + 0,4 % à nombre de jours ouvrables comparables par rapport à 2014 pour un total de 40 906 unités immatriculées sur cette période dans l’Hexagone.

Nous vous recommandons

Renault récolte les fruits de sa stratégie orientée vers les particuliers

Renault récolte les fruits de sa stratégie orientée vers les particuliers

Au bilan du premier semestre 2022 et du mois de juin, la marque profite de sa stratégie orientée vers le retail. Avec un gain de 4,1 points de parts de marché sur ce canal, Renault engrange de bons résultats malgré la crise et voit...

01/07/2022 | groupe RenaultDacia
Francis Bartholomé réélu à la tête de Mobilians

Francis Bartholomé réélu à la tête de Mobilians

Dernières inscriptions à la soirée des Masters Auto Infos du 5 juillet 2022

Dernières inscriptions à la soirée des Masters Auto Infos du 5 juillet 2022

Le marché automobile français s'enfonce dans la crise

Le marché automobile français s'enfonce dans la crise

Plus d'articles