Entretien

Maxime Bonnet (Welease) : « 80 % de nos livraisons aux flottes ont été effectuées en moins de trois semaines »

Maxime Bonnet (Welease) : « 80 % de nos livraisons aux flottes ont été effectuées en moins de trois semaines »

Maxime Bonnet, président-fondateur de Welease.

© Welease

Questions à... Maxime Bonnet, président-fondateur de Welease.

L’Automobile & L’Entreprise : Quand et comment est née votre entreprise ?

Maxime Bonnet : Welease a été créée fin 2019 sur un constat simple que je me suis fait lorsque je travaillais chez un des plus gros loueurs au sein du département grands comptes. Je trouvais en effet le produit LLD super pour les flottes d’entreprise mais pas forcément accessible pour les petites structures. L’objectif était donc de rendre le plus facile possible le leasing auto à une population BtoB qui représente plus de la moitié du marché entreprise, à savoir les sociétés, entrepreneurs et indépendants qui ont entre un et dix véhicules.

L’Automobile & L’Entreprise : Comment se caractérise l’activité de Welease ?

Maxime Bonnet : Avec une équipe de huit personnes, nous fonctionnons sur un modèle de courtage en financement et nous avons des accords avec les principaux loueurs du marché. Notre solution, accessible sur Internet, permet de trouver le bon véhicule en stock ou de configurer la durée ou le kilométrage du contrat. Ce qui nous différencie de la concurrence c’est donc la disponibilité, un point fort pour nos clients compte tenu de la pénurie automobile actuelle. L’année dernière, 80 % de nos livraisons ont ainsi été effectuées en moins de trois semaines car notre métier est d’agréger la donnée et l’ensemble de l’écosystème pour savoir où le véhicule est disponible avec une visibilité sur toute la France. De plus, nous avons noué beaucoup de partenariats avec des concessions et nous avons conditionné la recherche à la validation du dossier de financement du client pour donner une garantie à ces dernières.

L’Automobile & L’Entreprise : Comment faites-vous pour vous démarquer auprès des flottes ?

Maxime Bonnet : Nous nous démarquons par la transparence car tous nos tarifs sont 100 % accessibles et configurables en ligne. Notre grille tarifaire commence avec des loyers à 250 euros et cela peut monter jusqu’à 1 600 euros. Nous ne sommes pas là pour casser les prix mais pour nous assurer que les clients bénéficient d’une offre cohérente par rapport au marché et en fonction de leurs besoins. Nous laissons donc le client utilisateur chercher sur notre site le prix ou la formule qui lui convient quand il en a le temps. Ensuite, un conseiller attitré va l’accompagner par téléphone tout au long de la vie du contrat, pour le renseigner ou le conseiller sur la partie financement.

L’Automobile & L’Entreprise : Quels projets envisagez-vous pour la nouvelle année qui vient ?

Maxime Bonnet : Continuer sur le digital en faisant évoluer notre plateforme pour avoir un espace utilisateur permettant de gérer tous les aspects du contrat une fois que celui-ci est choisi. Nous prévoyons aussi une offre plus structurante sur les véhicules d’occasion avec un « sourcing » européen immédiat pour pouvoir optimiser le choix du véhicule et sa disponibilité. Enfin, nous sommes aussi en phase de recrutement et nous sommes ouverts à l’envoi de CV !

Retrouvez cette interview dans le magazine n°282 de L'Automobile & l'Entreprise

Nous vous recommandons

Dalkia optimise la gestion de sa flotte avec la data de Kuantic

Dalkia optimise la gestion de sa flotte avec la data de Kuantic

La filiale du groupe EDF a fait appel au télématicien pour l’aider à gérer ses 11 500 véhicules et l’accompagner dans la transition énergétique de ce vaste parc roulant par une analyse poussée de la donnée automobile.Née à...

30/01/2023 | KuanticTélématique
L’usage du parking d’entreprise décrypté par Sharvy

L’usage du parking d’entreprise décrypté par Sharvy

La ville de Quimper lance son challenge d’éco-conduite

La ville de Quimper lance son challenge d’éco-conduite

CO2 : holson met en place un simulateur de bilan carbone à la route

CO2 : holson met en place un simulateur de bilan carbone à la route

Plus d'articles