Mazda CX-60 : un SUV hybride rechargeable qui a du pep’s

Mazda CX-60 : un SUV hybride rechargeable qui a du pep’s

© Mazda

L’année 2022 est chargée en nouveautés produit pour le constructeur japonais. Après la Mazda 2 hybride ou encore le CX-5 restylé, voici venu l’avènement du très attendu CX-60. Ce nouveau modèle marque l’entrée de Mazda sur le segment des SUV hybrides rechargeables pour le marché européen.

Mazda ne s’en cache pas : le CX-60 est son « nouveau porte-étendard » et « le modèle le plus important lancé par la marque depuis plus d'une décennie ». Autant dire que le constructeur d’Hiroshima a donc mis toutes ses forces dans la bataille pour gagner le cœur – et le porte-monnaie – des acheteurs européens de SUV électrifiés. Avec le lancement de ce CX-60 hybride rechargeable, Mazda pave sa voie vers la neutralité carbone que la marque ambitionne d’atteindre à l’horizon 2050. Première pièce à l’édifice de l’électrification de la gamme, le CX-60 devrait d’ailleurs être rejoint dans les trois prochaines années par cinq nouveaux modèles électrifiés et, à compter de 2025, Mazda promet d’inaugurer une plateforme évolutive pour véhicules électriques, la Skyactiv EV.

En attendant, le Mazda CX-60 PHEV bénéficiera, de son côté, d’un groupe propulseur associant le moteur 2.5L Skyactiv-G (un bloc essence quatre cylindres à injection directe), un moteur électrique de 100 kW, une nouvelle transmission automatique à huit rapports et une batterie à haute capacité de 355 V et de 17,8 kWh. L’ensemble délivrera une puissance combinée de 327 ch/241 kW pour un couple généreux de 500 Nm, « faisant ainsi de ce SUV le modèle de route le plus puissant de l’histoire de la marque », rappelle Mazda. Niveau performances, le CX-60 PHEV avance une consommation WLTP (cycle mixte) n’excédant pas 1,5 l/100 km pour un niveau d'émissions de CO2 de 33 g/km. Enfin, en matière d’autonomie, le CX-60 PHEV devrait parcourir 63 km en mode tout électrique, à une vitesse inférieure ou égale à 100 km/h toutefois.

Un concentré esthétique de philosophies nippones

Doté de toute l’ADN stylistique de Mazda, le design intérieur comme extérieur du nouveau CX-60 allie élégance et robustesse. Sa calandre impose un nez conquérant quand ses lignes s’esquissent anguleuses, mais sans les courbes artificiellement musclées de certains modèles concurrents. L’habitacle, lui, fait écho aux préceptes du "Kaichou", associant différentes matières et textures telles que le bois d’érable, le cuir nappa, les textiles japonais et les détails chromés. Comme le souligne Mazda, les concepteurs du CX-60 se sont aussi inspirés du "Musubu", l’art japonais de nouer les textiles, pour la réalisation des surpiqûres de la planche de bord. Certains motifs et fibres tissés réagissent également de aux changements de lumière, de manière à créer un équilibre asymétrique cher au concept "Hacho".

Quant à la dotation technologique du CX-60 PHEV, elle est toujours centrée sur l’humain et la qualité de l’expérience de conduite. Ainsi, un système de personnalisation du conducteur permettra de configurer automatiquement son environnement de conduite tandis que les sièges passagers adopteront, en exclusivité, le système de contrôle de l’assise du véhicule baptisé KPC (Kinematic Posture Control). Afin de s’assurer la note maximale aux évaluations sécuritaires de l’Euro NCAP, le nouveau CX-60 embarquera toute la gamme des aides à la conduite i-Activsense de Mazda. Des équipements tels que le See-Through View (une caméra 360° de nouvelle génération), un système de prévention des collisions aux intersections, une aide au freinage intelligent, un système de maintien de trajectoire avancé, un régulateur de vitesse adaptatif (i-ACC) ou un système de surveillance des angles morts.

Autant d’innovations premium qui ont un prix, plutôt élevé pour un représentant du segment SUV. Commercialisé en France à partir du mois de septembre 2022, dans quatre univers de finition (Prime-Line, Exclusive-Line, Homura et Takumi), le Mazda CX-60 PHEV annonce des tarifs qui s’échelonneront entre 52 000 et 70 000 euros TTC. Un beau budget pour un beau véhicule répondant aux normes environnementales.

Nous vous recommandons

Essai - Audi A8 : grand huit !

Essai - Audi A8 : grand huit !

C'est un fait : l'Audi A8 est une grande voiture. Et pas seulement par la taille. Techniquement, elle est une véritable vitrine pour le constructeur allemand qui la décline, à l'occasion de son restylage, en hybride rechargeable 60...

24/05/2022 | AudiHybride rechargeable
Essai - Hyundai Ioniq 5 : électron libre !

Essai - Hyundai Ioniq 5 : électron libre !

Essai - Seat Ibiza : nouvelle jeunesse !

Essai - Seat Ibiza : nouvelle jeunesse !

Essai - DS Automobiles DS 4 : premium à la française

Vidéo

Essai - DS Automobiles DS 4 : premium à la française

Plus d'articles