Mercedes-Benz lâchera le thermique en 2025

Fabio CROCCO

Sujets relatifs :

Mercedes-Benz lâchera le thermique en 2025

Mercedes-Benz lâchera le thermique en 2025

Mercedes-Benz n’attendra pas 2035 pour mettre fin au thermique. La marque premium allemande, qui vient d’annoncer son plan d’électrification, s’apprête à tirer un trait sur la production de véhicules thermiques dès 2025, en fonction toutefois des conditions de marché.

Mercedes-Benz se prépare à passer au tout électrique à grande vitesse. D’ici à l’an prochain, la marque proposera des véhicules électriques à batterie dans tous les segments. À partir de 2025, toutes les architectures de véhicules nouvellement lancées seront exclusivement électriques et les clients pourront choisir entre hybride et full électrique. Pour faciliter cette évolution, Mercedes-Benz dévoile une stratégie qui comprend une accélération significative de la R&D. Au total, les investissements entre 2022 et 2030 s’élèveront à plus de 40 milliards d’euros. La Chine devrait jouer un rôle clé dans l’accélération de la stratégie d’électrification.

En 2025, le constructeur lancera trois architectures uniquement électriques :

  • MB. AE couvrira toutes les voitures particulières de taille moyenne à grande.
  • AMG. AE sera une plateforme de véhicule électrique de performance dédiée à la technologie et aux clients Mercedes-AMG axés sur la performance.
  • VAN. AE inaugure une nouvelle ère pour les vans électriques et les véhicules utilitaires légers.

Dès l’an prochain, huit véhicules électriques seront produits à sept endroits sur trois continents. Pour ce qui est des moteurs, le constructeur a fait l’acquisition de la société de moteurs électriques Yasa basée au Royaume-Uni. Côté batteries, Mercedes-Benz aura besoin d’une capacité de plus de 200 gigawatt-heure et prévoit de mettre en place huit giga-usines pour la production de cellules, en collaboration avec ses partenaires mondiaux. Cela s’ajoute au réseau déjà prévu de neuf usines. Les batteries de prochaine génération seront hautement standardisées et adaptées à une utilisation dans plus de 90 % de toutes les voitures et vans Mercedes-Benz, tout en étant suffisamment flexibles pour offrir des solutions individuelles à tous les clients.

Mercedes-Benz travaille également à l’établissement de nouvelles normes en matière de recharge avec authentification et paiement automatique. Les clients auront un accès amélioré au réseau de recharge de Shell, composé de plus de 30 000 points de charge d’ici à 2025 en Europe, en Chine et en Amérique du Nord, y compris plus de 10 000 chargeurs haute puissance dans le monde. La marque prévoit également de lancer plusieurs sites de recharge haut de gamme en Europe.

En collaboration avec les représentants du personnel, Mercedes-Benz poursuivra la transformation de ses effectifs en ayant recours à de vastes programmes de formation, de retraites anticipées et de reclassement. Le constructeur maintient son engagement à l’égard des objectifs de marge annoncés à l’automne 2020. Les objectifs de l’an dernier étaient fondés sur l’hypothèse de vendre 25 % de véhicules hybrides et électriques d’ici à 2025. Le plan annoncé se base aujourd’hui sur une part supposée de véhicules hybrides rechargeables allant jusqu’à 50 % d’ici à 2025 et un scénario de marché pour les ventes de voitures neuves qui, en substance, sera passé à l’électrification complète d’ici à la fin de la décennie.

Un levier important est d’augmenter le revenu net par unité en augmentant la proportion de ventes de véhicules électriques haut de gamme tout en prenant un contrôle plus direct sur les prix et les ventes. L’augmentation des revenus tirés des services numériques soutiendra davantage les résultats. Mercedes travaille également à réduire davantage les coûts variables et fixes et à réduire la part des investissements.

Les investissements dans les moteurs à combustion et les technologies hybrides rechargeables diminueront de 80 % entre 2019 et 2026. Sur cette base, Mercedes-Benz projette des marges de l’entreprise dans un monde BEV similaires à celles de l’ère des moteurs thermiques. Des plateformes de batteries communes et des architectures électriques évolutives, combinées aux progrès de la technologie des batteries, apporteront des degrés de normalisation plus élevés et des coûts réduits.

Nous vous recommandons

Toyota veut réduire de 100 % ses émissions carbone en Europe d’ici 2035

Toyota veut réduire de 100 % ses émissions carbone en Europe d’ici 2035

Toyota Motor Europe vient de présenter sa stratégie globale jusqu’en 2035 dans le cadre du Kenshiki Forum. Un engagement vers la neutralité carbone qui passera par le développement des véhicules zéro émissions, qu’ils soient à...

02/12/2021 | FleetToyota
Achat d’une voiture d’occasion : quelles sont les démarches à effectuer ?

Publi-redactionnel

Achat d’une voiture d’occasion : quelles sont les démarches à effectuer ?

Nissan augmente la superficie de son parc solaire britannique

Nissan augmente la superficie de son parc solaire britannique

Une nouvelle batterie sur DS 9 E-Tense 250

Une nouvelle batterie sur DS 9 E-Tense 250

Plus d'articles