Mercedes-Benz prépare le lancement de la troisième génération du moteur OM 471

Jean-Marc Gervasio
Mercedes-Benz prépare le lancement de la troisième génération du moteur OM 471

© Daimler Truck AG

Avec la troisième génération de l'OM 471, livrable à partir d'octobre 2022, le constructeur PL allemand met sur le marché son moteur le plus vendu avec toute une série d'innovations visant à améliorer son efficacité.

La troisième génération de l'OM 471 installée dans les Mercedes-Benz Actros et les Mercedes-Benz Arocs comporte de nombreuses innovations techniques. « Toutes les innovations visent systématiquement à réduire le coût total de détention (TCO) en termes d’économie de carburant, de réduction des coûts d'exploitation et d'augmentation des rendements, sans sacrifier les performances, la dynamique de conduite ou le confort de conduite », explique Christoph Mertens, chef de projet pour le nouveau moteur chez Daimler Truck. Comme pour la précédente génération, les ingénieurs de Mercedes-Benz Trucks ont à nouveau fait des progrès remarquables avec leur troisième génération. En d'autres termes : la haute technologie est rentable, elle est bonne pour l'environnement et elle rend la conduite agréable.

De nombreuses innovation moteur

Les améliorations du rendement de la troisième génération de l'OM 471 sont le résultat d'un certain nombre d'innovations moteur. Par exemple, la géométrie de la cavité du piston, la conception de l'injecteur et les paramètres de la culasse pertinents pour l'échange de gaz ont été soumis à un processus d'optimisation approfondi. Ainsi, le taux de compression du moteur six cylindres en ligne a été augmenté de 18,3:1 à 20,3:1, ce qui conduit à une combustion plus efficace avec une pression d'allumage maximale de 250 bars.

L'un des leviers les plus importants pour accroître le rendement énergétique des moteurs à combustion diesel modernes est l'optimisation de la turbocompression. Avec la troisième génération de l'OM 471, Mercedes-Benz Trucks introduit deux nouveaux turbocompresseurs développés et fabriqués en interne, qui sont précisément adaptés à la large gamme d'exigences des clients. Dans la variante à consommation optimisée, l'accent est mis sur la consommation de carburant la plus faible possible - elle est prédestinée à une utilisation dans le transport de longue distance avec un moteur d'une puissance allant jusqu'à 350 kW (476 ch).

La deuxième variante est conçue pour des performances élevées et une grande force de freinage du moteur. Elle est idéale pour une utilisation dans le secteur du transport lourd et de la construction avec un moteur d'une puissance allant jusqu'à 390 kW (530 ch). Pour les niveaux de performance inférieurs et moyens de l'OM 471, l'économie de carburant maximale par rapport à la génération précédente atteint jusqu'à 4 %, et jusqu'à 3,5 % pour les niveaux de performance supérieurs. Grâce à la baisse de la consommation, les coûts d'exploitation ainsi que les émissions de CO2 sont réduits. La variante haute puissance est également utilisée dans les niveaux de performance inférieurs pour les applications de construction des Arocs.

Outre la combustion et la turbocompression, la réduction des frottements est le troisième levier important pour améliorer le rendement énergétique. À cette fin, l'OM 471 de troisième génération dispose d'une valve de contrôle de la pression de l'huile moteur nouvellement développée. Elle est installée derrière la pompe à huile moteur et devant le thermostat d'huile. Un actionneur électrique permet une utilisation de la soupape de réduction de pression en fonction de la cartographie. Les réductions possibles de la pression d'huile moteur sont déterminées dans une matrice complexe qui prend en compte tous les composants du moteur et leurs exigences spécifiques, telles que la lubrification ou le refroidissement. Une huile moteur de faible viscosité récemment mise au point améliore le contrôle de la pression d'huile - elle améliore le rendement énergétique sans réduire les intervalles de vidange d'huile ni augmenter l'usure des composants du moteur concerné.

Le système de post-traitement des gaz d'échappement, qui a été entièrement revu et adapté au nouveau système de combustion et de commande de l'OM 471, contribue également à améliorer le rendement énergétique. Le système limite la contre-pression et augmente également l'indice d'uniformité de l'AdBlue, ce qui permet d'améliorer la conversion des NOx et de réduire la consommation de carburant. Les capteurs de NOx, associés au circuit de régulation en boucle fermée et adaptative des NOx et à un modèle de température SCR prédictif, ont permis d'améliorer encore la stabilité des émissions. Il est même conforme aux normes d'émission les plus strictes, telles que la norme Euro 6, qui préconise une limitation efficace des émissions de gaz d'échappement sur toute la durée de vie normale d'un véhicule dans des conditions d'utilisation normales.

Nous vous recommandons

Volvo Trucks introduit de l'acier sans énergie fossile dans ses camions électriques

Volvo Trucks introduit de l'acier sans énergie fossile dans ses camions électriques

Volvo Trucks devient le premier constructeur à utiliser de l'acier sans énergie fossile dans ses poids lourds.Les poids lourds électriques de la marque Volvo Trucks seront les premiers à utiliser de l'acier sans énergie fossile, produit...

25/05/2022 | Environnement
Kuehne+Nagel noue un partenariat avec Adidas

Kuehne+Nagel noue un partenariat avec Adidas

Un attelage Toyota, Air Liquide et CaetanoBus sur la mobilité hydrogène

Un attelage Toyota, Air Liquide et CaetanoBus sur la mobilité hydrogène

Daimler Truck AG devient partenaire de Manz pour la production et l'assemblage de batteries lithium-ion

Daimler Truck AG devient partenaire de Manz pour la production et l'assemblage de batteries lithium-ion

Plus d'articles